Le phishing coûtera près de 3 Md$ aux internautes américains - Actualités RT Sécurité

Le phishing coûtera près de 3 Md$ aux internautes américains

le 09/11/2006, par Vincent Delfau, Sécurité, 261 mots

En dépit des récents efforts déployés par les éditeurs de navigateurs pour sécuriser leurs produits, le phishing s'avère toujours plus dévastateur. Selon le cabinet Gartner, l'hameçonnage a coûté 2,8 Md$ aux consommateurs en 2006. L'étude Gartner, réalisée auprès de 5000 Américains, indique que 24,4 millions d'entre eux ont cliqué sur un email frauduleux en 2006, contre près de 12 millions l'an passé. S'ils sont moins nombreux à avoir poursuivi le processus jusqu'à donner leurs coordonnées bancaires, ils perdent en revanche davantage d'argent qu'il y a un an. "La bonne nouvelle cette année, confirme ainsi Avivah Litan, analyste pour le Gartner, c'est que moins de gens pensent qu'ils perdront de l'argent au bénéfice des phishers. Mais quand cela se produit, ils en perdent cinq fois plus qu'en 2005". La perte moyenne par internaute grugé atteint ainsi 1 244 $ en 2006, contre 256 $ un en plus tôt. Et les récentes avancées faites par les éditeurs de navigateurs Web pourraient ne pas suffire à endiguer les dégâts causés par le phishing. Si IE7 et FF2 incorporent des fonctionnalités de lutte contre l'hameçonnage, "il est encore trop tôt pour juger de [leur] efficacité, estime Avivah Litan. Mais, cette technologie est certainement en retard de quelques années". Au-delà de l'efficacité des outils intégrés aux butineurs, la principale difficulté pour contenir les attaques par phishing tient au manque de coopération entre les FAI et les sociétés pour lesquelles se sont passer les auteurs des attaques. Or, rappelle Paul Laudanski, spécialiste de la lutte antiphishing, les pirates sont organisés et travaillent en coopération. "Ce dont nous avons besoin, c'est d'une communication libre et ouverte" entre tous les acteurs impliqués.

Pas d'IoT sans sécurité

Les objets connectés existent depuis longtemps. Mais leur multiplication et l'accroissement des usages a entraîné le besoin de nouvelles approches techniques, avec du traitement local, ce que l'on appelle...

le 23/11/2018, par Bertrand LEMAIRE, 983 mots

Centreon donne une autonomie de supervision aux sites distants

Solution de superversion centralisée des équipements connectés sur IP, le logiciel open source Centreon s'est complété d'un Remote Server qui apporte une autonomie aux implantations délocalisées. Une avancée...

le 06/11/2018, par Maryse GROS, 647 mots

Assises de la Sécurité 2018 : L'ANSSI encourage l'analyse de risques

Lors de son discours inaugural des Assises de la sécurité, le directeur général de l'ANSSI Guillaume Poupard a insisté sur la généralisation de l'analyse de risque numérique au sein des entreprises. Le Cloud...

le 12/10/2018, par Jacques Cheminat, 818 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »