Licenciements et dépréciation d'actifs : Microsoft paye l'échec du rachat de Nokia Mobiles - Actualités RT Mobiles

Licenciements et dépréciation d'actifs : Microsoft paye l'échec du rachat de Nokia Mobiles

le 09/07/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 362 mots

Avant son arrivée à la tête de Microsoft en février 2014, Satya Nadella avait fait connaître ses réticences face à la stratégie mobile mise en place par son prédécesseur. Malheureusement pour lui, le rachat des activités mobiles de Nokia était déjà acté.

Licenciements et dépréciation d'actifs : Microsoft paye l'échec du rachat de Nokia Mobiles

En annonçant le licenciement de 7 800 salariés dans le monde, Microsoft a avoué un désastre industriel, celui du rachat de Nokia Mobiles. L'actuel Pdg n'y est d'ailleurs pour rien, c'est son prédécesseur qui a lancé le projet. Après 18 000 licenciements annoncés en 2014, sur d'autres divisions qui devaient être restructurées, Satya Nadella pensait avoir remis les compteurs à zéro et voulait engager sa propre stratégie. Les mauvais résultats de l'activité mobile le contraignent à engager cette année encore une autre restructuration.

Il y a trois semaines, Microsoft annonçait le départ de Stephen Elop, l'ancien Pdg de Nokia qui avait fait figure un temps de possible n°1 de l'éditeur. Elop payait l'échec du rachat de l'activité mobiles de Nokia. Microsoft a annoncé une dépréciation de 7,6 milliards de dollars dans ses comptes pour l'activité NDS : Nokia Devices and Services. Microsoft avait payé l'activité mobiles de Nokia 7,2 milliards de dollars. La nouvelle restructuration annoncée devrait lui coûter entre 750 et 850 millions  de dollars. Au total, le tiers des 25 000 salariés de Nokia, passés chez Microsoft auront été licenciés. Des chiffres édifiants.

Les Lumia en perte de vitesse

Satya Nadella a communiqué par courriel adressé aux salariés du groupe. Ses téléphones Lumia sont en perte de vitesse, il s'en est vendu 8,6 millions dans le monde au 1er trimestre calendaire 2015, 10,5 au T4 2014, 9,3 au T3 2014. En termes de CA, ces trois trimestres se sont traduits, pour l'activité mobiles de Microsoft avec : 1,4 milliard de dollars, 2,3, 2,6. Microsoft avait pour ambition de se concentrer sur les pays émergents avec la gamme Lumia.

L'activité téléphonie relèvera désormais de la division WDG : Windows and Devices Groupe que dirige Terry Merson, le grand patron des activités Windows de l'éditeur.  « Dans l'immédiat, nous allons lancer une gamme de téléphones plus efficace, avec de meilleurs produits et une mise sur le marché plus rapide, avec la nouvelle division WDG » a écrit Satya Nadella.

En photo : Stephen Elop ancien PDG de Nokia, passait pour un possible n°1 de Microsoft, qui l'a finalement licencié

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Qualcomm mène la danse sur le marché des modems 5G

La domination de Qualcomm est-elle inévitable ? La question se pose après le retrait de son principal concurrent du marché des modems 5G pour smartphone. Alors que l'on s'attendait à une longue bataille entre...

le 18/04/2019, par Qualcomm a déjà annoncé un modem 5G Snapdragon X55 de seconde génération pouvant atteindre des vitesses de 7 Go/s. (Crédit Qualcomm), 605 mots

Webex accueille de nouvelles fonctions grâce à l'IA

Amy Chang, la nouvelle responsable de la collaboration de Cisco, veut rationaliser l'expérience utilisateur de la vidéoconférence et de la conférence vocale sous Webex. Cisco a ajouté des fonctions...

le 26/03/2019, par Matthew Finnegan, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 905 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »