MDM : Good Technology racheté par BlackBerry - Actualités RT Mobiles

MDM : Good Technology racheté par BlackBerry

le 04/09/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 407 mots

La surprise est de taille, on pensait BlackBerry voué à un rachat certain, au contraire c'est elle qui rachète. Deuxième surprise, c'est Good Technology une société indépendante spécialiste du MDM qui tombe dans son escarcelle.

MDM : Good Technology racheté par BlackBerry

BlackBerry est bel et bien en train de changer d'orientation. Sa plateforme s'est ouverte à tous les OS, la conception et la vente de terminux passent au second plan et surtout, son orientation vers le marché des entreprises se confirme. C'est le sens du rachat de Good Technology (basée à Sunnyvale, en Californie). L'accord se fait sur la base de 425 millions de dollars. BlackBerry soulignant comme premier critère du rachat, la capacité avec Good d'  aider les entreprises à gérer les smartphones qui fonctionnant sur tout système d'exploitation.

BlackBerry assure pouvoir réaliser environ 160 millions de dollars de synergies, la première année suivant la transaction. Celle-ci sera effective  fin novembre, à la fin du troisième trimestre fiscal de BlackBerry. Les banques JP Morgan Securities LLC et Bank of America Merrill Lynch ont conseillé Good.

Ce rapprochement prête aussi à sourire. Au mois de janvier dernier, les deux sociétés se sont affrontées. Good avait annoncé un nouveau système qui permettrait de mesurer l'utilisation des données personnelles ou professionnelles d'un utilisateur de smartphone. BlackBerry avait annoté en rouge la présentation de Good se demandant où était la nouveauté.

Changement de ton

Aujourd'hui, changement de ton : «nous sommes dans un marché extrêmement concurrentiel et parlons à beaucoup de nos clients. Ce qui est clair c'est que Good et BlackBerry partagent la même philosophie", a déclaré le Directeur exécutif de Good Christy Wyatt dans une interview publiée sur le site de BlackBerry.

Pour sa part, John Chen, le CEO (et sauveur !) de BlackBerry a souligné qu'ensemble les deux protagonistes proposeraient une plate-forme unique aux DSI pour la gestion de leurs terminaux et de leurs applications mobiles. Une offre qui fonctionnera sur toutes les plate-formes et tous les OS dans le monde entier. Good est présent dans 6 200 entreprises dans le monde et BlackBerry affirme être fournisseur de 16 des gouvernements du G20, de dix des plus grandes banques mondiales, de cabinets d'avocats, de sociétés d'investissements et de compagnies pétrolières et gazières. Bref de sociétés pour qui la sécurité est un enjeu essentiel. BlackBerry reconfiguré pour les entreprises, sous la houlette de John Chen se veut leur prestataire pour la mobilité, aussi concurrentiel désormais que Apple et Samsung (avec Knox).

En illustration : Jusqu'alors indépendant, Good Technology préfère être racheté par BlackBerry

Android 10 Q : Date de sortie, nom et fonctionnalités

Par rapport aux dates de sorties des anciennes versions, Android 10/Q arrivera plus tôt en 2019. On sait aussi quelles seront les principales nouvelles fonctionnalités. Voici à quoi s'attendre au...

le 20/12/2018, par Marie Black, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 601 mots

Cortana sur iPhone et Android ? HP à nouveau dans les smartphones ?...

Malgré un ralentissement des ventes de smartphones, le marché continue à offrir des surprises. A deux semaines de Noël et presque à un mois du CES,on pouvait penser que les fabricants de smartphones mettraient...

le 15/12/2015, par Andy Patrizio, NetworkWorld, 607 mots

Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques

Il faut s'habituer à un nouvel acronyme, LPWA pour low-power wide area, il désigne les réseaux nés avec l'Internet des objets.  On connaît  Ingénu, Sigfox, LoRaWAN, NB-LTE, en tout une dizaine de réseaux ou de...

le 11/12/2015, par Didier Barathon, 388 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »