Microsoft précise l'avenir d'Astoria - Actualités RT Mobiles

Microsoft précise l'avenir d'Astoria

le 23/11/2015, par Andy Patrizio, NetworkWorld, Mobiles, 462 mots

Rien n'est confirmé, mais Microsoft n'évoque plus son projet  Astoria destiné à créer un émulateur pour Windows Phone permettant aux applications Android de fonctionner sans nécessiter une recompilation. Ce projet semble être en attente pour des raisons inconnues, alors que le portage sous iOS est bien engagé.

Microsoft précise l'avenir d'Astoria

Lors de sa conférence pour développeurs Build, qui s'est tenue fin mars, Microsoft a annoncé quatre projets pour le portage des logiciels pour Windows 10 et Windows 10 Mobile : Westminster, pour le portage des applications Web, Centennial pour celui des applications Win32, Islandwood, pour le portage des applications iOS pour Windows Phone et enfin le projet Astoria. Ce dernier est le seul où les applications ont été émulées plutôt que portées.

Selon Windows Central, d'autres signes montrent qu'Astoria est bel et bien abandonné :
- Les forums sur le projet Astoria sont silencieux depuis le mois de septembre, avec des questions de développeurs restés sans réponse de la part de Microsoft, y compris les demandes de renseignements au sujet de l'avenir du projet.
- Le récent Windows 10 Mobile Insider, s'est fait sans le sous-système Android, y compris la construction 10586 (version commerciale).
- Microsoft ne veut plus ouvertement parler du projet, même sous NDA (accord de non divulgation).
Il a également dit que l'équipe Astoria était de 60 à 80 personnes, contre 5 pour les Islandwood (pont Windows pour iOS). Le portage des applications iOS est apparemment beaucoup plus facile que l'émulation d'applications Android.

Microsoft a répondu

Interrogé sur ce point, par plusieurs journaux, Microsoft apporte la même réponse :
"Nous nous sommes engagés à offrir aux développeurs de nombreuses options pour porter leurs applications sur la plate-forme Windows, y compris les ponts maintenant disponibles pour le Web et iOS, et bientôt Win32. Le pont Astoria n'est pas encore prêt, mais d'autres outils offrent de grandes possibilités pour les développeurs. Par exemple, le pont iOS leur permet d'écrire une application Windows natif qui appelle les API UWP directement à partir d'Objective-C, et mélange UWP et iOS avec des concepts comme XAML et UIKit. Les développeurs peuvent écrire des applications qui fonctionnent sur tous les terminaux Windows 10 et profitent d'un Windows natif facilement. Nous sommes reconnaissants à la communauté des développeurs pour ses retours  et nous sommes impatients de les soutenir car ils développent des applications pour Windows 10. "

Mais un autre problème majeur se pose avec Windows Phone, il n'a pas les applications et il n'a pas un soutien majeur des applications du fournisseur. Son app store fait toujours cruellement défaut. C'est une honte. Je possède un Windows Phones et j'aime le système d'exploitation et sa présentation, mais il lui manque une attractivité comparable à celle d'Apple pour les apps. Microsoft a vraiment besoin de travailler ce point.

En photo : Le projet Astoria devait permettre aux applications sous Android de fonctionner avec un Windows Phone

Android 10 Q : Date de sortie, nom et fonctionnalités

Par rapport aux dates de sorties des anciennes versions, Android 10/Q arrivera plus tôt en 2019. On sait aussi quelles seront les principales nouvelles fonctionnalités. Voici à quoi s'attendre au...

le 20/12/2018, par Marie Black, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 601 mots

Cortana sur iPhone et Android ? HP à nouveau dans les smartphones ?...

Malgré un ralentissement des ventes de smartphones, le marché continue à offrir des surprises. A deux semaines de Noël et presque à un mois du CES,on pouvait penser que les fabricants de smartphones mettraient...

le 15/12/2015, par Andy Patrizio, NetworkWorld, 607 mots

Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques

Il faut s'habituer à un nouvel acronyme, LPWA pour low-power wide area, il désigne les réseaux nés avec l'Internet des objets.  On connaît  Ingénu, Sigfox, LoRaWAN, NB-LTE, en tout une dizaine de réseaux ou de...

le 11/12/2015, par Didier Barathon, 388 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »