Motorola : un smartphone pas comme les autres pour les entreprises - Actualités RT Mobiles

Motorola : un smartphone pas comme les autres pour les entreprises

le 07/10/2013, par Didier Barathon, Mobiles, 519 mots

Motorola Solutions (*) lance un smartphone durci, sous Android, uniquement pour les entreprises. C'est un pari pour ce fournisseur et pour l'avenir des smartphones dans le monde professionnel.

Motorola : un smartphone pas comme les autres pour les entreprises

Depuis la séparation en deux sociétés distinctes  de la vénérable société Motorola, chaque lancement de l'une ou de l'autre est guetté pour comprendre ce qu'elles veulent offrir au marché. Cette fois, c'est Motorola Solution dédiée au marché des entreprises qui se distingue avec le lancement du smartphone TC 55. Philippe Nault, directeur technique EMEA de la société resitue ainsi : « si c'est juste pour les mails et internet, il n'est pas utile de lancer un nouveau smartphone, en revanche, nous, on rajoute sur un Android classique 4.1 Jelly Bean, donc un OS ouverte et très sécurisé, c'est le 1er différenciateur de  notre TC 55. » Motorola ajoute à Android son Mx (écrit avec Android Open Source Project, AOSP) qui renforce la sécurité et la gestion du terminal.

Le smartphone de Motorola se remarque aussi, comme tout smartphone  par son aspect. C'est le premier terminal à écran tactile complet dans l'offre Motorola. Il assure la sécurité des données (avec la possibilité des les encrypter), du terminal et celle des applications métier. Et c'est un terminal durçi. « Dans le monde de l'entreprise, il faut une valeur ajoutée, nous apportons donc ces quatre points : tactile, sécurité, des applications métiers, durci », résume  Philippe Nault.

Tout pour les itinérants

L'écran lui-même est en verre  durçi, avec une glace dite « corning gorilla 2 » donc avec un très haut niveau de sécurité. Il est étanche. Le même écran figure sur la caméra, c'est donc la même résistance et la même garantie contre la casse. Cet écran réduit également la luminosité et cette luminosité s'adapte à l'environnement (il est par exemple lisible en plein soleil). Un écran décidément choyé puisqu'il permet de travailler sous la pluie, avec des gants, les doigts ne marquent pas. Le TC 55 s'adresse donc aux techniciens itinérants comme aux commerciaux et salariés nomades. 

Outre ces données sur l'aspect du « produit » terminal, le TC 55 comporte un système de capture de données et un lecteur de code barres. Il contient un lecteur NFC et Bluetooth 4.0. Les données : codes barres, signatures, documents, photos et les vidéos peuvent être saisies par ce terminal.  On est loin d'un smartphone grand public même perfectionné, tout simplement parce que les fonctionnalités visées n'ont rien à voir. Le TC 55 comporte même des boutons spécialisés par exemple pour appeler les urgences. La caméra est à 8 megapixels.

10 000 insertions garanties

La batterie est également un point essentiel, elle est amovible et selon le constructeur dure deux fois plus longtemps que celles des concurrents. Et si recharger n'est pas toujours facile au bout d'un certain temps d'usage, on peut recharger le TC 55 par le bas, Motorola garantit 10 000 rechargements sans incident à ses clients entreprises.   

Toujours soucieux de garantie maximale, Motorola offre un contrat de maintenance de deux ans, une réparation sous trois jours. Des contrats dédiés entreprises. Lancé le 1eroctobre dernier, le TC 55 est vendu uniquement par les partenaires revendeurs agréés.

(*) Motorola s'est scindé en deux entreprises : Motorola Solutions pour les entreprises et Motorola Mobility pour le grand public. Cette dernière appartient à Google

Cortana sur iPhone et Android ? HP à nouveau dans les smartphones ?...

Malgré un ralentissement des ventes de smartphones, le marché continue à offrir des surprises. A deux semaines de Noël et presque à un mois du CES,on pouvait penser que les fabricants de smartphones mettraient...

le 15/12/2015, par Andy Patrizio, NetworkWorld, 607 mots

Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques

Il faut s'habituer à un nouvel acronyme, LPWA pour low-power wide area, il désigne les réseaux nés avec l'Internet des objets.  On connaît  Ingénu, Sigfox, LoRaWAN, NB-LTE, en tout une dizaine de réseaux ou de...

le 11/12/2015, par Didier Barathon, 388 mots

iOS et Android seront-ils bientôt obsolètes ?

Le marché des OS mobiles va finalement évoluer vers un produit qui part d'un smartphone pour aller vers  un PC. Pour le chroniqueur Rob Enderle, il semble que ni Apple ni Google ne pourront dominer ce...

le 07/12/2015, par Rob Enderle, CIO, 673 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »