NFV et vRAN : China Mobile choisit Nuage (Alcatel-Lucent Nokia) - Actualités RT Mobiles

NFV et vRAN : China Mobile choisit Nuage (Alcatel-Lucent Nokia)

le 16/07/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 339 mots

Au mois de février dernier, China Telecom choisissait Nuage pour son nouveau Datacenter. Bien que les opérateurs chinois préfèrent des fournisseurs locaux, comme Huawei ou ZTE, Alcatel-Lucent bénéficie d'une position à part.

NFV et vRAN : China Mobile choisit Nuage (Alcatel-Lucent Nokia)

China Mobile a choisi la plateforme VSP (Virtualized Services Platform) de Nuage Networks (filiale d'Alcatel-Lucent, en cours de rachat par Nokia) pour le déploiement d'un nouveau réseau. Ce déploiement est basé sur OpenStack et les hyperviseurs KVM et comprend plusieurs centaines de serveurs et des milliers de machines virtuelles, a déclaré le PDG de Nuage Networks, Sunil Khandekar. Le déploiement de cette infrastructure de cloud privé, débute sur une province avec la possibilité d'étendre le projet.

Sunil Khandekar a expliqué pourquoi China Mobile avait choisi sa société : « Nuage propose des plug-ins qui rendent plus faciles le contournement des équilibreurs de charge, les VPN, et similaire dans les offres as-a-service qui les utilisateurs autorisés peuvent lancer ». China Mobile a également été attiré par micro-segmentation, le fait que différents groupes informatiques peuvent apporter leurs développements, tout en étant cadrés dans les limites de la politique de l'entreprise. Nuage parle ainsi de réseau « bac à sable » (sandbox) et d'alternative à des solution scomme AWS, Amazon Web Services.

Une expérience vRAN à l'université de Pékin

Deuxième accord, China Mobile et Alcatel-Lucent ont également mené un premier test sur le terrain pour installer un réseau radio virtualisé, un vRAN (virtual Radio access network) en utilisant des fonctions NFV. Cette solution se compose d'une unité de bande virtualisée (Virtualized baseband unit, BBU) qui utilise des serveurs standards du marché. Cette première a lieu sur le campus de 442 hectares l'université Tsinghua à Pekin.

Ce vRAN doit permettre d'adapter la puissance du réseau à la demande et permettre de faire évoluer l'infrastructure réseau dans le temps. « Nous sommes curieux de voir comment ce réseau nous permettra d'évoluer en douceur et répondra à nos exigences » a lancé Lin Chih-I, directeur scientifique de l'Institut de recherche de China Mobile.

En photo : le PDG de Nuage Networks, Sunil Khandekar, signe son 2è contrat avec un opérateur chinois en six mois

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Qualcomm mène la danse sur le marché des modems 5G

La domination de Qualcomm est-elle inévitable ? La question se pose après le retrait de son principal concurrent du marché des modems 5G pour smartphone. Alors que l'on s'attendait à une longue bataille entre...

le 18/04/2019, par Qualcomm a déjà annoncé un modem 5G Snapdragon X55 de seconde génération pouvant atteindre des vitesses de 7 Go/s. (Crédit Qualcomm), 605 mots

Webex accueille de nouvelles fonctions grâce à l'IA

Amy Chang, la nouvelle responsable de la collaboration de Cisco, veut rationaliser l'expérience utilisateur de la vidéoconférence et de la conférence vocale sous Webex. Cisco a ajouté des fonctions...

le 26/03/2019, par Matthew Finnegan, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 905 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...