Nokia confirme son retour dans les smartphones, légalement ce ne sera pas avant fin 2016 - Actualités RT Mobiles

Nokia confirme son retour dans les smartphones, légalement ce ne sera pas avant fin 2016

le 15/07/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 397 mots

Microsoft avoue son échec dans la reprise de Nokia Mobiles. C'est le moment que choisit l'équipementier finlandais pour affirmer une fois de plus son retour dans les mobiles, encore faut-il trouver des partenaires, industriels et commerciaux.

Nokia confirme son retour dans les smartphones, légalement ce ne sera pas avant fin 2016

Nokia a vendu son activité smartphones, avec la R&D et les logiciels à Microsoft, en septembre 2013, vente finalisée au mois d'avril 2014. Entre temps, Microsoft avait changé de Pdg, le nouveau Satya Nadella étant opposé à cette opération. Nokia lui aussi a opéré cette mutation, Rajeev Suri est devenu Pdg, Stephen Elop, son prédécesseur  partant chez Microsoft où on le donne un temps futur n°1. Il a été éjecté il y a un  mois, après l'échec du rachat de Nokia Mobiles. Voilà pour l'histoire récente.

Nokia, après son coup d'éclat dans le rachat d'Alcatel-Lucent, ne veut pas se contenter d'un rôle d'équipementier. Il veut revenir dans les mobiles et le confirme semaine après semaine, d'interviews en notes. Cette fois, c'est Robert Morlino, un porte-parole de la société, basé aux Etats-Unis, qui confirme la stratégie dans une note écrite. Il explique en particulier que Nokia est à la recherche d'un partenaire industriel pour fabriquer les smartphones. Nokia  a procédé ainsi pour mettre sur le marché sa tablette Nokia N1 Android., fabriquée par Foxconn à Taïwan. Une autre tablette serait dans les cartons du finlandais.

Nokia n'a pas le droit de lancer ses propres smartphones

Le Pdg de Nokia, Rajeev Suri, avait déjà affirmé cette ambition il y a un an, lors du lancement de cette tablette. Il avait aussi évoqué des box pour le marché domestique et des produits de sécurité. Toutefois, Nokia n'a pas le droit de lancer ses propres smartphones avant le quatrième trimestre 2016. Le délai n'est pas de trop pour chercher non seulement un fabricant, mais un réseau de distribution, des forces commerciales. Toutes sont passées chez Microsoft.

Le finlandais est également en train de vendre son activité de géolocalisation Here qui pourrait lui fournir les 3 ou 4 milliards d'euros nécessaires à son retour dans les mobiles. Here est valorisé à 2 milliards d'euros dans les comptes de Nokia, groupe qui vaut près de 24 milliards à la Bourse d'Helsinki. Cette filiale est l'héritière de Navteq, société américaine que le Finlandais avait acquise pour 8,1 milliards de dollars en 2008.

En photo : Rajeev Suri, arrivé aux commandes de Nokia il y a dix huit mois, achète Alcatel-Lucent, vend Here et revient dans les mobiles.

Android 10 Q : Date de sortie, nom et fonctionnalités

Par rapport aux dates de sorties des anciennes versions, Android 10/Q arrivera plus tôt en 2019. On sait aussi quelles seront les principales nouvelles fonctionnalités. Voici à quoi s'attendre au...

le 20/12/2018, par Marie Black, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 601 mots

Cortana sur iPhone et Android ? HP à nouveau dans les smartphones ?...

Malgré un ralentissement des ventes de smartphones, le marché continue à offrir des surprises. A deux semaines de Noël et presque à un mois du CES,on pouvait penser que les fabricants de smartphones mettraient...

le 15/12/2015, par Andy Patrizio, NetworkWorld, 607 mots

Internet des objets : après le LTE et le WiFi, les réseaux électriques

Il faut s'habituer à un nouvel acronyme, LPWA pour low-power wide area, il désigne les réseaux nés avec l'Internet des objets.  On connaît  Ingénu, Sigfox, LoRaWAN, NB-LTE, en tout une dizaine de réseaux ou de...

le 11/12/2015, par Didier Barathon, 388 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »