Observatoire Arcep : Free largué sur les débits 4G - Actualités RT Opérateurs/FAI

Observatoire Arcep : Free largué sur les débits 4G

le 30/07/2015, par Oscar Barthe, Opérateurs/FAI, 562 mots

L'Arcep vient de publier son observatoire annuel sur la couverture et la qualité des services mobiles. Si Orange reste toujours en tête et Free Mobile bon dernier, les écarts se resserrent sur certains points.  

Observatoire Arcep : Free largué sur les débits 4G

Ce jeudi 30 juillet 2015, l'Arcep a publié son 16e observatoire sur la couverture et la qualité des services mobiles dans l'Hexagone. Sur l'ensemble des critères, la hiérarchie n'a pas évolué par rapport à l'an passé. Orange domine toujours, Bouygues Télécom et SFR sont au coude à coude avec un léger avantage pour le groupe de Martin Bouygues et Free Mobile ferme la marche. Toutefois, il y a quelques surprises, notamment sur la question de la couverture 3G. Dans ce domaine, Free est au coude à coude avec Bouygues Télécom grâce à une couverture de 98% de la population contre 97% pour le second. Toutefois, la filiale d'Illiad qui est toujours en train de déployer son réseau profite encore largement de celui d'Orange via un contrat d'itinérance. En propre, Free Mobile ne possédait que 5 266 antennes 3G au 30 juin contre 13 216 pour Bouygues Télécom, 16 335 pour SFR et 18 997 pour Orange.

Sur la couverture 4G, en revanche, le groupe de Martin Bouygues fait quasiment jeu égal avec Orange grâce à la reconversion de ses antennes 800 Mhz. Il couvre 71% de la population contre 72% pour Orange. Avec presque 20 points de retard, SFR ne peut apporter sa 4G qu'à 53% de ses utilisateurs potentiels. Loin derrière, malgré tous les efforts qu'il assure fournir, Free Mobile couvre 33% de la population. Même dans les zones denses, où Bouygues Télécom se paye le luxe de couvrir 100% des personnes, la filiale d'Illiad n'affiche pas une couverture supérieure à 70%.

Des débits 4G rarement supérieurs à 8 Mbit/s pour Free

Sur les questions de qualité du service, les disparités semblent un peu moins marquées, du moins pour ce qui est du SMS et de la voix. Dans le premier cas, les opérateurs font quasiment jeu égal avec des SMS reçus et émis en moins de 30 secondes dans plus de 95% des situations, pour chacun d'entre-eux. Du côté de la voix, que ce soit sur des téléphones 3G ou 4G, le constat est un peu plus nuancé. Comme d'habitude, Orange domine d'une très courte tête avec environ 91% des appels de plus de deux minutes passés sans problème. Bouygues Télécom et SFR bataillent aux alentours de 88%. Quant à Free Mobile, l'opérateur pointe derrière avec environ 80%.

Sur la qualité de l'internet, en revanche, les disparités sont bien plus marquées. Le schéma directeur reste le même mais les écarts se creusent. Sur les questions de débits montants et descendants, Free Mobile semble même largué par ses concurrents. En 4G, l'opérateur délivre des débits descendants supérieurs à 8 Mbit/s dans moins de 25% des cas contre plus de 50% pour Bouygues Télécoms et Orange, SFR tournant autour de 45%. Dans près de 25% des situations, l'Arcep constate même un échec pure et simple de la connexion pour la filiale d'Illiad. Même si les chiffres sont un peu meilleurs sur les débits montants, les ordres de grandeurs restent les mêmes. En outre, l'observatoire de l'Arcep met en avant une donnée évidente. Que ce soit sur la voix, les SMS ou internet, mieux vaut avoir un téléphone 4G qu'un terminal 3G pour bénéficier d'une qualité de service optimale.  

En photo : Si sur la voix et les SMS, Free Mobile fait jeu égal avec ses concurrents, sur les données 4G la filiale d'Illiad a encore des progrès à faire. 

1e expérimentation 5G avec Verizon et un Samsung Galaxy Note 10+

Nos confrères de PCWorld ont voulu savoir comment se comportait le plus récent mobile de Samsung, le Galaxy Note 10+, sur le réseau 5G de Verizon. Entre vitesses vertigineuses et chutes de performance...

le 03/09/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1214 mots

Vodafone lance son réseau 5G au Royaume-Uni

L'opérateur Vodafone a activé son réseau de connectivité 5G dans certaines villes du Royaume-Uni et lancé plusieurs offres d'abonnement destinées aux particuliers et aux professionnels. Après la mise en...

le 09/07/2019, par Marie Black, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 588 mots

Aston Martin Red Bull Racing avec AT&T pour couvrir ses besoins...

Grâce à une suite de solutions d'AT&T, l'équipe de Formule 1 d'Aston Martin Red Bull Racing peut mieux utiliser les données partout dans le monde. Fort d'un partenariat de huit ans, AT&T a livré

le 09/04/2019, par Samira Sarraf, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 969 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...