Orange lance, enfin, son service de paiement par mobiles en France - Actualités RT Mobiles

Orange lance, enfin, son service de paiement par mobiles en France

le 19/10/2015, par Didier Barathon, Mobiles, 563 mots

Apple, Samsung, Visa : de grands acteurs mondiaux se précipitent sur le paiement par mobile. Les opérateurs télécoms tentent aussi, et depuis des années, de s'immiscer dans cette compétition.

Orange lance, enfin, son service de paiement par mobiles en France

Plusieurs fois annoncé, le service de paiement par mobile d'Orange est disponible en France depuis une semaine. Il a été testé depuis un an dans cinq grandes villes pilotes : Caen, Rennes, Lille, Strasbourg, Nice. « De cette expérience client grandeur réelle, nous avons retenu que les utilisateurs favorisaient les paiements inférieurs à 20 euros, donc les achats de proximité, quotidiens à faible montant, 40% des gros clients l'utilisent régulièrement», note Fabienne Dulac, directrice exécutive France. Aujourd'hui 19 octobre , Orange compte 30 000 utilisateurs de ce service, ils étaient 6 000 il y a une semaine. L'objectif de 60 000 clients fin 2015 sera une formalité, l'opérateur veut générer 400 millions d'euros de chiffre d'affaires dans le paiement par mobile d'ici 2018.

Pour l'utilisateur, l'opérateur veut faire simple. Pour accéder à Orange Cash, il suffit de télécharger une appli, disponible sur les stores Android ou Windows. Apple partenaire historique d'Orange dans le mobile, l'opérateur français a diffusé les 1ers iPhone en France en 2008, n'est pas de la partie, il refuse toutes les formules concurrentes sur son store. C'est Visa (donc les banques cartes bleues) qui est associé au lancement officiel par Orange. Mais les cartes  Eurocard sont également compatibles avec Orange Cash.

Une formule de pré-paiement

Il faut être client Orange pour accéder au service et s'enregistrer. Ensuite, c'est un système de compte pré-payé qui est proposé, une formule de départ qui pourrait évoluer. Ce pré-paiement est limité à 1000 euros. Le client donne une seule fois ses coordonnées. « C'est donc sans abonnement, sans engagement et sans documents à fournir » note Fabienne Dulac qui veut faire ressortir la simplicité. Le client doit évidemment disposer d'un smartphone compatible NFC, une technologie utilisée par 50 opérateurs dans le monde. « 100% des clients qui sortent d'une boutique Orange avec un nouveau smartphone sont équipés d'une puce NFC ». L'opérateur se rémunère à 0,79 euros lors du 1er rechargement, les suivants sont gratuits.

« Visa est là pour garantir la sécurité », nous explique Gérard Nébouy son executive director France. Son organisation a développé d'autres expériences avec d'autres opérateurs, comme Téléfonica en Espagne ou Vodafone. « En 2020, 60% des transactions se feront par mobile, il faut d'ici là favoriser le passage à  ce mode de paiement et obtenir des volumes significatifs ». Visa construit une autre expérience en France avec une ligne de bus grenobloise pour du paiement sans contact. Depuis  2012, il propose cette formule, avec Orange, dans les transports en commun londonien.

463 000 TPE NFC en France

Orange s'occupe également des commerçants. Le magasin de base doit être équipé de terminaux de paiement compatibles NFC. 463 000 terminaux sont ainsi disponibles en France. Il fédère aussi autour de lui des commerçants, Etam, Picard ; McDonald pour le moment qui vont communiquer sur Orange Cash, l'opérateur diffusant de grandes campagnes de promotion, qu'il finance.

Le service comprend aussi le module Orange Cash Plus qui permet les transferts d'argent dans les deux sens, le client crédite ou peut être crédité sur son compte. Mais Orange Money, le grand service de transfert qu'Orange a installé en Afrique sera disponible en France en janvier avec trois pays. Ce lancement n'est qu'un élément dans la politique d'Orange sur ce secteur, au mois de janvier 2016 il va lancer son système de banque par mobile. Un autre projet annoncé dans le cadre du plan Essentiels.

En photo : Un terminal compatible NFC accueillant le système Orange Cash

Retour de la batterie amovible chez Samsung avec le XCover Pro

Le sud-coréen Samsung crée la surprise en annonçant un mobile Galaxy avec batterie amovible pour 2020. Un partenariat avec Microsoft permettra aussi d'utiliser une fonction talkie-walkie avec Teams. En...

le 14/01/2020, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 513 mots

Avec la 4G sur la Série 5, le puzzle Apple Watch est enfin complet

Quand en 2017, Apple avait ajouté l'option de connectivité cellulaire à sa montre connectée, le constructeur avait mis en avant le fait que les propriétaires d'Apple Watch pouvaient désormais oublier leur...

le 30/12/2019, par Henry Burrell, IDG (adaptation Jean Elyan), 970 mots

Test Qualcomm Snapdragon 865 : hausse des performances et modem 5G

Si la puce Snapdragon 865 (avec modem 5G) de Qualcomm offre une amélioration générationnelle substantielle par rapport à la version 855 précédente, le saut est moins spectaculaire que celui qui a eu lieu entre...

le 17/12/2019, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 920 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...