OS Mobiles en entreprises : Android peine encore à convaincre - Actualités RT Mobiles

OS Mobiles en entreprises : Android peine encore à convaincre

le 30/09/2013, par Didier Barathon avec IDG NS, Mobiles, 466 mots

Les entreprises s'intéressent de plus en plus aux développements d'applications pour smartphones et tablettes sous Android, mais moins qu'à iOS. Dans le même temps, elles sont moins disposées à dépenser pour des applications sous Windows.

OS Mobiles en entreprises : Android peine encore à convaincre

Pour la deuxième fois, Appcelerator a interrogé plusieurs directeurs informatiques, directeurs généraux, directeurs du développement et directeurs techniques, ou même des personnes tenant d'autres rôles dans l'entreprise, sur leurs priorités en termes de mobilité. Les résultats laissent entrevoir comment le monde de l'entreprise échappe à Microsoft, alors même qu'Android est en croissance et qu'iOS reste numéro un.

Dans cette enquête, Appcelerator a demandé à 804 personnes comment ils s'intéressaient au développement d'applications grand public ou pour entreprises et quelle était la place des différentes plates-formes mobiles. Apple est en tête avec 80% des suffrages, donc des décideurs interrogés intéressés pour développer des applications pour smartphones ou tablettes sur cette plate-forme.

Android progresse mais pas assez

L'une des priorités les plus élevées concerne les smartphones basés sur Android. 71% des répondants s'y intéressent, c'est une augmentation de 7 points par rapport au 1er trimestre. Mais, contrairement à Apple, Google et ses partenaires constructeurs ont jusqu'à maintenant échoué à convaincre les entreprises que les tablettes basées sous Android sont aussi importantes que celles basées sous iOS. 59% ont déclaré qu'ils étaient très intéressés, c'est une hausse de 52% par rapport à la précédente enquête au 1er trimestre.    

L'intérêt pour Android est en augmentation et il y a de bonnes raisons à cela. Déjà, la part de marché globale d'Android est forte et le ByOD pousse les entreprises à créer des applications multi-plateformes.

Windows en baisse

Autre remarque, il y  a un grand écart à la baisse pour les smartphones et les tablettes basés sous Windows, respectivement 26% contre 29 et 25% contre 30, par rapport à l'étude menée au 1ertrimestre. Pour « ajouter l'insulte à l'injure » comme l'explique Appcelerator, plus de 60% pensent que Windows 8 serait voué à l'échec comme plate-forme mobile. « C'est probablement le reflet de la demande du marché, déclare Nolan Wright, co-fondateur et CTO d'Appcelerator. Je pense que Windows n'a pas fait de miracle sur ce marché et l'intérêt pour le développement d'applications est la suite de celà. Ce sera intéressant de voir ce qui se passe avec Nokia ».

Plus tôt dans le mois, Microsoft a en effet annoncé qu'il avait acheté les terminaux de Nokia de manière à se renforcer dans la mobilité. Pour NolanWright, ce rachat ne peut que changer la fortune de Windows. « D'après ce que nous entendons, il y a un véritable intérêt dans les entreprises pour Microsoft, il a certainement encore une chance ».

Mais Microsoft n'est pas le seul fournisseur à avoir du mal à susciter l'intérêt des développeurs. 12% seulement se déclarent intéressés pour développer des applications pour des téléphones BlackBerry, soit deux points de mieux qu'au trimestre précédent, mais une part nettement inférieure à celle de ses concurrents.

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Qualcomm mène la danse sur le marché des modems 5G

La domination de Qualcomm est-elle inévitable ? La question se pose après le retrait de son principal concurrent du marché des modems 5G pour smartphone. Alors que l'on s'attendait à une longue bataille entre...

le 18/04/2019, par Qualcomm a déjà annoncé un modem 5G Snapdragon X55 de seconde génération pouvant atteindre des vitesses de 7 Go/s. (Crédit Qualcomm), 605 mots

Webex accueille de nouvelles fonctions grâce à l'IA

Amy Chang, la nouvelle responsable de la collaboration de Cisco, veut rationaliser l'expérience utilisateur de la vidéoconférence et de la conférence vocale sous Webex. Cisco a ajouté des fonctions...

le 26/03/2019, par Matthew Finnegan, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 905 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »