Plutôt que Bouygues Télécom, Orange viserait KPN et Proximus - Actualités RT Opérateurs/FAI

Plutôt que Bouygues Télécom, Orange viserait KPN et Proximus

le 09/12/2015, par Didier Barathon, Opérateurs/FAI, 530 mots

Orange s'est renforcé en Espagne où il est n°2, il reste puissant en Pologne, mais absent du reste de l'Europe. De nombreuses hypothèses le voient se lancer dans la croissance externe, y compris en France, alors que Deutsche Telekom préfère miser sur le développement d'offres de cloud public sur toute l'Europe.

Plutôt que Bouygues Télécom, Orange viserait KPN et Proximus

Si Bloomberg a déclenché un joli chahut en parlant d'un hypothétique projet de rachat de Bouygues Télécom et de TF1 par Orange, le Wall Street Journal a ouvert un autre front  en évoquant des projets de rachat du hollandais KPN et du belge Proximus par l'opérateur dominant français. Si nos confrères américains sont aussi au fait c'est que ces rachats passent, entre autres, par des banques d'affaires américaines, un peu plus bavardes à l'égard des journalistes que leurs homologues européennes.  

En fait, il s'agit de deux projets différents. D'un côté le vieux serpent de mer du sort de Bouygues Télécoms. Des discussions engagées avec Orange il y a 18 mois auraient repris, après la clôture des enchères pour la bande des 700 MHz. En clair, ces enchères ont permis à l'Etat d'empocher près de 3 milliards d'euros, ce qui était possible avec quatre opérateurs. Une fois ce dossier réglé, l'Etat va donner son feu vert à un rapprochement entre deux des quatre opérateurs. Selon nos confrères du Monde, Martin Bouygues souhaiterait être payé en actions d'Orange et devenir à plus de 20% du capital l'un des deux grands actionnaires avec l'Etat. Ce qui demande effectivement l'approbation des pouvoirs publics. Par le passé on a pu constater que Martin Bouygues pouvait obtenir des rendez-vous à l'Elysée. Il reste à savoir si cette hypothèse réjouit Orange ou pas. Son Pdg Stéphane Richard de même que le n°2 Ramon Fernandez sont des anciens  de Bercy, respectivement ancien directeur de cabinet du ministre des  finances et ancien directeur du Trésor, ils sont donc proches du vrai pouvoir.

Démenti sur Télécom Italia

Orange a également confié des mandats à des banques d'affaires pour déployer sa stratégie de croissance en Europe. Il reste à déterminer quelles seraient les hypothèses possibles et cohérentes pour les finances de l'opérateur français et pour sa stratégie.  Le dossier Télécom Italia n'en ferait pas partie, Orange vient de démentir une nouvelle fois s'intéresser au sort de l'opérateur italien, où Vivendi est à plus de 20% et Xavier Niel, via une holding personnelle à plus de 10%. 

Les autres hypothèses plus probables concernent l'opérateur historique hollandais KPN et le belge Proximus. Orange est très implanté en Pologne et en Espagne, deux terres de conquêtes historiques, il s'est renforcé en Espagne. Mais il s'est aussi retiré d'Angleterre où il avait une co-entreprise avec Deutsche Telekom (EE). Sachant que Orange et Deutsche Telekom ne s'affrontent pas sur leurs terres natales respectives et ont même  une joint -venture pour leurs achats internationaux (Buyin), Orange doit forcément aller vers de petits pays pour son expansion européenne. Il peut aussi développer des offres, Deutsche Telekom et sa filiale T-Systems investissent dans plusieurs projets de cloud public à l'échelle européenne et veulent prendre le leadership sur tout le continent face à Google et Amazon. Une alternative intéressante à la croissance externe.

En photo : le projet de rachat de Bouygues Télécom par Orange remonte à 18 mois

Circet croque Cableven pour accélérer son essor en Europe

En plein développement hors des frontières européennes, l'intégrateur d'infrastructures de réseaux varois Circet poursuit sa stratégie d'expansion géographique en mettant la main sur Cableven, un opérateur...

le 03/01/2019, par Véronique Arène, 338 mots

Clap de fin pour le Cebit

Créé en 1986, le Cebit de Hanovre, salon consacré aux technologies informatiques et de télécommunications, vient d'être arrêté par ses organisateurs. Il n'y aura pas d'édition 2019. Les thématiques couvertes...

le 30/11/2018, par Maryse GROS, 410 mots

Orange arrête de vendre ses offres RTC à dater du 15 novembre

L'opérateur Orange profite de l'annonce de l'Arcep sur les premières zones dans lesquelles le RTC sera remplacé par l'IP pour indiquer qu'il ne commercialisera plus que des offres de téléphonie fixe basées sur...

le 29/10/2018, par Nicolas Certes, 233 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »