Telecom Italia, Bouygues Télécom : revoilà Bolloré - Actualités RT Opérateurs/FAI

Telecom Italia, Bouygues Télécom : revoilà Bolloré

le 14/12/2015, par Didier Barathon, Opérateurs/FAI, 480 mots

Le grand mercato européen des télécoms passionne le secteur, les cabinets d'avocats et les banques d'affaires intéressés à tous les sens du terme au sujet. Les 4 opérateurs français sont directement concernés, ils pourraient passer à 3, c'est peut être sans compter sur un élément perturbateur, un 5ème acteur : Vincent Bolloré. 

Telecom Italia, Bouygues Télécom : revoilà Bolloré

Les anciens des télécoms ont de la mémoire, en 1997, Vincent Bolloré intervenait pour contester les comptes du groupe Bouygues. Il était entré au capital du groupe et voulait même vendre la filiale télécoms. Il s'en suivit un duel féroce sur la place publique entre les deux industriels, Bolloré finit par céder ses parts à François Pinault, empochant au passage une forte plus-value. Vincent Bolloré s'est éloigné de la France et des télécoms pour parfaire son parcours en Afrique, il s'est diversifié (Autolib et Velib), le groupe Bouygues après une période de forte croissance dans l'audiovisuel, TF1, et les télécoms cherche à les dynamiser et peut être à se séparer des télécoms.

L'hypothèse, fortement corroborée depuis une semaine, ferait d'Orange l'acheteur de Bouygues Télécoms. Sans bourse déliée, Bouygues entrerait au capital d'Orange, les 10 milliards environ de valorisation pour sa filiale télécoms représentant 20% du capital de l'opérateur historique. Anticipé entre les deux parties et leurs conseils depuis deux ans, le schéma passerait sous les fourches caudines de l'autorité de la concurrence moyennant une cession de réseau à Free et de l'activité entreprise (dont la joint-venture avec Telefonica) à un autre opérateur, peut être étranger, ce qui dynamiserait le marché des télécoms en entreprise en France.

Toutes les parties seraient favorables

Orange n'est pas forcément demandeur, mais l'Etat est avec 26% des parts (les 13,5% de l'Agence des participations de l'Etat et les 9,6% de Bpifrance) fait la loi.  Martin Bouygues avait beaucoup négocié avec le pouvoir en place, y compris à l'Elysée pour repousser les assauts d'Altice. Toutes les parties seraient favorables à ce schéma.

Il reste une inconnue dans ce jeu de quilles, Vincent Bolloré. Détenant 20% du capital de Télécom Italia, il rêve de la même opération mais à son profit. Il serait susceptible de céder cette participation à Orange en échange d'une entrée au capital d'Orange. Prend-il ses rêves pour une réalité tangible ? Plusieurs sociétés de bourse voient des avantages à son schéma, d'autres sont beaucoup plus sceptiques, Bolloré n'étant pas dans les petits papiers du pouvoir actuel  qui contrôle Orange. En tout cas, Emmanuel Macron s'est montré favorable à un passage à 3 opérateurs ce qui est un feu vert très clair.

Tapis dans l'ombre, Xavier Niel est lui aussi entré au capital de Telecom Italia. On se demande qui des deux français l'emportera, pou même s'ils sont liés, à moins qu'un troisième acteur, toujours français, n'emporte la mise. Ce serait Orange. Ce genre d'hypothèse fait les délices des analystes financiers.

En photo : Vincent Bolloré s'est attaqué sans succès à Bouygues Télécom il y a près de vingt ans et veut maintenant revenir dans les télécoms

Vodafone lance son réseau 5G au Royaume-Uni

L'opérateur Vodafone a activé son réseau de connectivité 5G dans certaines villes du Royaume-Uni et lancé plusieurs offres d'abonnement destinées aux particuliers et aux professionnels. Après la mise en...

le 09/07/2019, par Marie Black, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 588 mots

Aston Martin Red Bull Racing avec AT&T pour couvrir ses besoins...

Grâce à une suite de solutions d'AT&T, l'équipe de Formule 1 d'Aston Martin Red Bull Racing peut mieux utiliser les données partout dans le monde. Fort d'un partenariat de huit ans, AT&T a livré

le 09/04/2019, par Samira Sarraf, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 969 mots

58 Md$ pour la 5G en Chine dans deux ans

Après avoir loupé les trains de la 3G et de la 4G, la Chine s'apprête à investir 58 milliards de dollars dans la technologie 5G dans les deux prochaines années, selon une étude de GSMA Intelligence. Alors que...

le 27/03/2019, par Serge LEBLAL, 285 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...