Test FastestVPN : pas vraiment le plus rapide, et alors ? - Actualités RT Sécurité

Test FastestVPN : pas vraiment le plus rapide, et alors ?

le 13/02/2019, par Ian Paul, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Sécurité, 969 mots

Malgré son nom, il ne faut pas s'attendre à des vitesses fulgurantes avec FastestVPN. Cependant, son prix est abordable, et sur le papier, la promesse de confidentialité est rassurante. De plus, la limite de connexions simultanées est généreuse.

Test FastestVPN : pas vraiment le plus rapide, et alors ?

Tous les services VPN prétendent qu'ils sont plus rapides que leurs concurrents, mais peu d'entre eux ont osé l'affirmer aussi directement. C'est ce que fait FastestVPN, un service basé aux îles Caïmans qui offre des connexions VPN dans 23 pays et possède plus de 150 serveurs. Mais FastestVPN est-il vraiment le service VPN le plus rapide ? Avant de s'intéresser à cette question, voyons à quoi ressemble l'application desktop.

Fonctionnalités et services

Au démarrage, l'application FastestVPN s'ouvre classiquement sur une simple fenêtre dont le design fait un peu penser au super héros Shazam, sans doute à cause du gros éclair jaune placé au centre du bouton de connexion. La partie supérieure de la fenêtre affiche le pays de connexion (ou celui auquel il est possible de se connecter) alors que la partie inférieure affiche le niveau de bande passante en Mo des débits montant et descendant.

FastestVPN
Fenêtre de démarrage de FastestVPN. (Crédit : IDG)


L'icône du menu « hamburger » située dans le coin supérieur gauche permet de choisir la localisation parmi les 23 pays disponibles, dont de multiples options aux États-Unis. La section Settings ou Paramètres (également accessible via le menu « hamburger ») ne comporte pas beaucoup d'options. On y trouve un commutateur pour couper rapidement la connexion Internet, désactivé par défaut. Dans cette section, on peut également définir le protocole VPN de son choix : PPTP, L2TP, IKEv2, ou OpenVPN via TCP ou UDP. Ceux qui ne sont pas très à l'aise avec ces paramètres peuvent choisir IKEv2 ou OpenVPN : ce sont les meilleures options.

Il n'y a rien d'autre à faire avec l'application FastestVPN même si l'entreprise a également intégré une protection contre les logiciels malveillants et un blocage des publicités au service. L'application fonctionne correctement, mais nos confrères n'aiment pas la manière dont elle se comporte dans la barre des tâches. Quand l'application est ouverte, elle apparaît dans la barre des tâches sans être présente dans la barre d'état du système. Et, quand on ferme la fenêtre de l'application, elle se réduit pour se loger dans la barre d'état du système. Rien à redire à cela. Par contre, ce qui est inhabituel, c'est qu'il n'est pas possible de rouvrir l'application en cliquant sur l'icône placée dans la barre d'état du système. Si l'on clique avec le bouton droit de la souris sur l'icône de la barre d'état du système, deux choix sont proposés à l'utilisateur : Connecter/déconnecter et Quitter. La fonction Quitter donne le résultat escompté, mais nos confrères n'ont jamais pu utiliser l'option Connecter/Déconnecter. Seule solution pour accéder à nouveau à l'application : quitter et redémarrer l'application. Pas le plus pratique, il faut le reconnaître.

FastestVPN

Écran de paramétrage de FastestVPN. (Crédit : IDG)

FastestVPN coûte 30 dollars HT/an, mais, jusqu'à la fin février, il est possible de s'abonner au service pour une durée de trois ans au prix remisé de 40 dollars ou pour une durée de cinq ans au tarif exceptionnel de 50 dollars HT. Déjà, selon nos confrères, le tarif de 30 dollars HT/an est très attractif pour 10 connexions simultanées contre cinq généralement proposées chez les concurrents. FastestVPN est disponible pour Windows, macOS, iOS, Android et Fire Stick. Des tutoriels expliquent également comment l'installer sous Linux, les routeurs et le VPN Kodi.

Performance

Voici donc la grande question que tout le monde se pose à propos FastestVPN : ce service, comme il l'affiche crânement, est-il vraiment le plus rapide ? Ce qui ne veut pas dire qu'il ne conviendra pas à la plupart des utilisateurs. Selon les tests de nos confrères, FastestVPN a fonctionné en moyenne à environ 28 % de la vitesse de base. On ne peut donc pas dire que le service est parmi les moins performants, mais il n'est pas assez rapide pour se situer dans la moyenne, comparativement à d'autres services (à noter que nos confrères de PCWorld ont déjà réalisé plusieurs autres tests de services VPN). Toutes les connexions nationales de FastestVPN ont atteint des vitesses à deux chiffres dans ces tests, donc à un niveau relativement correct. Mais des services comme Mullvad, NordVPN et HotSpot Shield sont beaucoup plus rapides.

Confidentialité, anonymat et confiance


Officiellement, FastestVPN est basé aux îles Caïmans, mais l'entreprise a également une adresse commerciale à Los Angeles. Le CEO de la société est Azneem Bilwani, lui-même basé au Pakistan. Concernant les promesses du service en matière de protection de la vie privée, elles sont très bonnes. La politique de confidentialité de FastestVPN présentée sous forme de FAQ assure que l'entreprise ne conserve aucun log. « Toutes les informations ou logs liés à votre historique de navigation - les sites Web que vous visitez, le contenu que vous téléchargez ou diffusez en continu, vos destinations de trafic ou vos requêtes DNS - ne sortent pas de chez vous », précise la page.

Pour ouvrir un compte chez FastestVPN, il faut indiquer son nom, son adresse de messagerie, et éventuellement d'autres informations en fonction du mode de règlement choisi. FastestVPN accepte les paiements par PayPal, carte de crédit, eWallets comme Apple Pay, et les transferts bancaires ACH. Par contre, les règlements en espèces ou en cryptomonnaies ne sont pas proposés.

Conclusion

Par rapport aux autres VPN, FastestVPN ne remportera pas le prix de la vitesse. Mais il est digne d'intérêt. Son prix est assez compétitif, tout comme les 10 connexions simultanées disponibles par défaut. De plus l'application desktop est très facile à utiliser, si l'on oublie le problème de redémarrage de l'application quand elle a été fermée. Certes, une amélioration de la vitesse serait très appréciable, mais dans l'ensemble, c'est un bon choix pour les utilisateurs qui recherchent une solution abordable, sans stockage des logs.

Intéressé par d'autres VPN ? Consulter le test de PrivateVPN.

FastestVPN en bref

P2P autorisé : Oui

Siège de l'entreprise : Îles Caïmans

Nombre de serveurs : 150+

Nombre de pays couverts : 23

Coût : 30 dollars/an

Protocole VPN : IKEv2

Cryptage des données : AES-256-GCM

Authentification des données : MS-Chap v2 et TLS

Handshake : SHA-II


Les meilleurs VPN mobiles pour l'entreprise (1e Partie)

Voici une sélection de six VPN de fournisseurs différents. Chacun d'entre eux est capable de connecter en toute sécurité des périphériques mobiles à votre réseau d'entreprise s'il prend en charge les options...

le 14/09/2019, par Tim Ferrill, CSO (adaptation Jean Elyan), 922 mots

Des processeurs Intel Xeon exposés à des attaques par canal...

L'attaque NetCAT, pour Network Cache ATtac, tire parti de la technologie Data Direct I/O Technology (DDIO) d'Intel pour exécuter à distance des « timing attacks » sur la frappe de caractère. Des chercheurs ont...

le 11/09/2019, par Lucian Constantin, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 995 mots

Zingbox rachetée par Palo Alto Networks

Pour renforcer ses solutions sécurité dans le domaine de l'IoT, Palo Alto Networks annonce l'acquisition de la start-up Zingbox, fondée en 2014 par des anciens de Cisco. Spécialisée dans la sécurité IoT, la...

le 05/09/2019, par Serge LEBLAL, 391 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...