Très haut débit : les résultats pour le fixe (FttH) et le mobile (4G) des opérateurs - Actualités RT Opérateurs/FAI

Très haut débit : les résultats pour le fixe (FttH) et le mobile (4G) des opérateurs

le 04/09/2015, par Didier Barathon, Opérateurs/FAI, 489 mots

L'Arcep pour le fixe, l'ANFR pour les antennes mobiles publient des chiffres permettant de se faire une meilleure idée de la progression  du très haut débit en France. Les quatre grands opérateurs ont justement tous lancés des programmes d'investissements Ftth ou 4G.

Très haut débit : les résultats pour le fixe (FttH) et le mobile (4G) des opérateurs

Premier point, le très haut débit fixe. L'Arcep (*) a comptabilisé 3,8 millions d'abonnés sur un total de 26,3 millions d'abonnés. La progression est forte pour les 3,8 millions, ils sont 280 000 de plus sur le trimestre, 1,5 million supplémentaires en un an. Ils se décomposent en trois catégories :
. les abonnés Ftth, donc fibre optique de bout en bout, 1,140 millions d'abonnés, 100 000 de plus sur le dernier trimestre, 58% de plus en un an,
. 1,010 sont en terminaison coaxial, 45 000 de plus au trimestre, et 23% de progression en un an,
. un dernier tiers, 1,690 sont sur des débits entre 30 et 1000 Mbit/s avec terminaison en coaxial et en VDSL2, là on est à 130 000 de plus sur le trimestre, 108% supplémentaires en un an.

Le câble reste en tête

Deuxième instrument de mesure, après les abonnés, les logements éligibles, donc la partie investissement des opérateurs et non plus leur conquête commerciale. L'Observatoire de l'Arcep note que 13,9 millions de logements sont éligibles au très haut débit fixe (à 30 Mbit/s) : 8,850 pour le câble, 4,739 en FttH. Au passage, on note la présence de 5,1 millions de logements (parmi les 13,9) en VDSL2 THD.  Mais, 8,6 millions sont éligibles au Très haut débit à au moins 100 Mbit/s, dont 6,49 par le câble et 4,73 en FttH.

Avec l'ANFR, le tableau du Très haut débit intègre celui des déploiements d'antennes, 2G/3G, mais surtout 4G. Au 1er septembre note l'agence,  21 440 sites sont autorisés dont 18 307 en service pour la 4G. Free confirme ses ambitions, au mois d'août il a ouvert 197 sites et en compte 4455, il cravache pour tenir ses promesses et moins dépendre d'Orange. Le leader complet 116 sites  de plus pour le seul mois d'août et un total de 7811, Bouygues Télécom est juste derrière à 6728, bien décidé et il en a les moyens à ne pas se laisser dévorer. Quant à Numericable-SFR il n'a ouvert que 19 sites, il en compte un total de 3431. Le dernier avec la plus faible progression, mais attendons que la restructuration soit plus avancée, Numericable-SFR donnera alors de vraies indications sur ses ambitions et sa volonté d'investissement que Michel Combes, nouveau Président a réaffirmé lors de son.

(*) Sont comptabilisés comme des abonnements très haut débit les accès à internet dont le débit crête descendant est supérieur ou égal à 30 Mbit/s quelle que soit la technologie support: fibre optique, câble coaxial ou encore cuivre VDSL2 lorsque l'abonné est situé suffisamment près de l'équipement actif de l'opérateur pour bénéficier d'un débit égal ou supérieur à 30 Mbits/s. Le nombre des abonnements très haut débit dont le débit est supérieur ou égal à 100 Mbit/s est également publié.

En illustration : les quatre grands opérateurs se livrent une bataille féroce pour investir sur le Très haut débit, fixe et mobile, Numéricâble-SFR reste encore freiné par son processus de fusion 

Circet croque Cableven pour accélérer son essor en Europe

En plein développement hors des frontières européennes, l'intégrateur d'infrastructures de réseaux varois Circet poursuit sa stratégie d'expansion géographique en mettant la main sur Cableven, un opérateur...

le 03/01/2019, par Véronique Arène, 338 mots

Clap de fin pour le Cebit

Créé en 1986, le Cebit de Hanovre, salon consacré aux technologies informatiques et de télécommunications, vient d'être arrêté par ses organisateurs. Il n'y aura pas d'édition 2019. Les thématiques couvertes...

le 30/11/2018, par Maryse GROS, 410 mots

Orange arrête de vendre ses offres RTC à dater du 15 novembre

L'opérateur Orange profite de l'annonce de l'Arcep sur les premières zones dans lesquelles le RTC sera remplacé par l'IP pour indiquer qu'il ne commercialisera plus que des offres de téléphonie fixe basées sur...

le 29/10/2018, par Nicolas Certes, 233 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »