Le paiement sans contact mobile testé à Strasbourg

le 09/09/2011, par Relaxnews, RFID, 173 mots

Après Nice en mai 2010, Strasbourg devient jeudi 8 septembre la deuxième ville française à tester le paiement sans contact mobile, dans le cadre du déploiement des services mobiles sans contact NFC lancé par le gouvernement. Les Strasbourgeois volontaires devront s'équiper de téléphones Cityzi.

Le paiement sans contact mobile testé à Strasbourg

Les premiers services sans contact accessibles depuis les mobiles Cityzi seront proposés aux Strasbourgeois à partir du 17 octobre : paiement bancaire chez les commerçants équipés et règlement du stationnement sur les horodateurs dédiés. En attendant le paiement dans les transports publics, l'intégration de coupons de réduction, etc.

Tout cela implique néanmoins de disposer d'un mobile Cityzi, disponibles dans les boutiques Bouygues Telecom, Orange et SFR ou dans les agences du Crédit Mutuel et du CIC pour NRJ Mobile. Tous les services sont hébergés dans la carte SIM des mobiles Cityzi.

Les prochaines villes à expérimenter ce système en 2011 et 2012 seront Bordeaux, Caen, Marseille, Paris, Lille, Rennes et Toulouse. Dans la foulée de la France, les initiatives du même type se multiplient en Europe (Barcelone) et aux Etats-Unis (voir illustration principale à SF).

Un projet de bague avec une puce NFC intégrée séduit les internautes

La technologie sans fil NFC, de plus en plus intégrée dans les smartphones, permet l'échange de do

le 29/07/2013, par Relaxnews, 146 mots

L'armée française suit ses équipements avec des puces RFID

Le projet SILRIA (Système d'Information Logistique de suivi de la Ressource Inter-Armées) prévoit d'étiqueter le matériel avec des puces RFID. Il vient d'être attribué par le ministère de la Défense à un groupe...

le 02/04/2013, par Bertrand LEMAIRE, 235 mots

MWC 2013 : Les grands opérateurs mobiles asiatiques coopèrent sur les ...

Les trois plus grands opérateurs de Chine, Japon et Corée sont tombés d'accord pour assurer l'interopérabilité de leu

le 25/02/2013, par Jean Pierre Blettner avec IDG News Services, 255 mots

Dernier dossier

Le software-defined security (SDS) convient aux environnements virtualisés

Avec le SDS (software-defined security), la détection d'intrusion, la segmentation du réseau, les contrôles d'accès sont automatisés et contrôlés par le logiciel. Le SDS convient plus particulièrement aux environnements informatiques dépendants du cloud computing et des infrastructures virtualisées. Il prend en compte chaque nouveauté dans l'enviro...

Dernier entretien

Dan Pitt

directeur exécutif de l'ONF, Open Networking Foundation

« Nous nous sentons la responsabilité de conduire l'ensemble du mouvement SDN »