De nouvelles cartes SIM pour gérer à distance le M2M

le 20/01/2014, par Didier Barathon, Mobiles, 443 mots

Le MtoM a du mal à franchir la sphère du marketing  ou celle de l'expérimentation. Les opérateurs, hier concentrés sur des solutions propriétaires, changent leur fusil d'épaule.

De nouvelles cartes SIM pour gérer à distance le M2M

La GSMA qui représente les opérateurs mobiles publie des spécifications pour de nouvelles cartes SIM, les SIM GSMA embarquées. Elles vont permettre l'approvisionnement et la gestion à distance des cartes. Avantage : on pourra changer d'opérateur, pour un objet connecté, sans changer de carte SIM. C'est un avantage clé en matière de migration. Les premiers déploiements avec cette nouvelle carte auront lieu cette année.

Dans le marché du MtoM et des objets connectés changer une carte SIM n'est guère évident. L'accès physique à l'appareil pose problème. Le GSMA a donc favorisé la création d'un approvisionnement « over the air » de la carte avec le même niveau de sécurité qu'avec les cartes traditionnelles actuelles pluggables.

Fluidifier le marché

C'est une avancée considérable, même si les cartes anciennes rempliront encore leur rôle pendant un certain temps. Ces nouvelle cartes SIM devraient permettre de fluidifier le marché, favoriser enfin son essor. On parle depuis longtemps du MtoM, mais le marché peine à suivre les prévisions. Les opérateurs mobiles et la GSMA ont donc pris « le taureau par les cornes » avec ces nouvelles cartes. Elles permettront, y compris aux clients BtoB de changer d'opérateur facilement et à ces derniers de gérer à distance leurs appareils.

Il s'agit d'une technologie d'activation et de désactivation d'opérateur sur une même carte SIM. La GSMA a créé deux nouveaux modules dans ses cartes SIM de nouvelle génération. Le premier, subscription manager data preparation, SM-DP, est utilisé par les opérateurs pour chiffrer leurs informations d'identification à installer dans la carte SIM. Subscription manager secure routing, SM-SR, installe à distance les informations d'identification de l'opérateur sur la carte et ensuite gère la carte à distance (active, désactive, supprime les informations).

12 milliards d'objets connectés en 2020

Ces nouvelles cartes arrivent au moment où s'ouvre le marché des objets connectés qui augmente les perspectives du MtoM. Les compteurs intelligents, les voitures connectées, la domotique, vont décupler  le marché. Le nombre d'appareils mobiles devrait augmenter de 100% d'ici 2020 pour atteindre 12 milliards d'objets selon la GSMA.

Ces solutions sont standardisées évitant le développement d'options propriétaires de prise à dis-tance des cartes SIM. Elles entraînent également des économies d'échelle, et, soutient la GSMA, apportent autant de garantie en matière de sécurité que les cartes précédentes.

Au lendemain de la publication de ces spécifications, l'Idate publie une étude sur le marché du MtoM qui prédit son décollage imminent. En 2017, le marché devrait atteindre 40 milliards de dollars, une croissance de 30% en volume et de 10% en chiffre d'affaires. En 2013, c'était 24,2 milliards de dollars de CA et 175 millions de modules.

La fonction Talkie-Walkie arrive sur Teams

Microsoft a mis à jour son offre Teams avec une fonction de Talkie-Walkie. Par ailleurs, Viva s'intègre mieux avec des éditeurs comme Workday et Expressive. Ces évolutions sont une réponse aux demandes des...

le 17/01/2022, par Charlotte Trueman, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 1263 mots

Apple prépare la disparition des SIM physiques sur ses iPhone

Si l'on en croît l'une des dernières rumeurs, le prochain iPhone fonctionnera sans carte SIM physique. Un pas de plus d'Apple vers un smartphone complètement hermétique. Il ne restera déjà pas grand-chose des...

le 30/12/2021, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 331 mots

Apple compte exploiter son propre modem 5G en 2023

Il est probable que la première version du modem 5G d'Apple, dont la livraison pourrait avoir lieu en 2023, ne soit pas intégrée à la puce A17. En 2019, quand Apple a racheté les reliquats de l'activité modem...

le 29/11/2021, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 349 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...