Le Big Data en forte croissance et dominé par l'Open Source, selon IDC

le 09/05/2012, par Jean Pierre Blettner, Infrastructure, 333 mots

Le Big Data en forte croissance et dominé par l'Open Source, selon IDC

L'écosystème mondial pour les logiciels Hadoop-MapReduce, au coeur de la révolution du Big Data, devrait passer de 77 millions de dollars en 2011 à 812,8 millions de dollars en 2016, soit une croissance moyenne annuelle de 60%, selon le cabinet d'études IDC. 

"Hadoop et MapReduce sont une tempête dans l'univers des logiciels. Ils inspirent une large gamme de projets" affirme Carl Olofson, Vice président chez IDC, en charge des logiciels de gestion de l'information.

Ces projets collectent des données structurées et non structurées, afin de produire des données qui permettront de donner soit des réponses uniques ; soit de servir de fondation à une gamme d'autres questions, recherches, ou requêtes ; ou pour être chargées dans des DataWarehouses, pour des requêtes plus systématiques et répétables.

"Le marché Hadoop et MapReduce va probablement se developer dans le sillage de l'écosystème Linux" ajoute Dan Vesset, vice président,Business Analytics Solutions chez IDC. « Dans les dix ans qui viennent, la majorité des revenus sera issu des vendeurs de matériel, d'applications, et de logiciels de déploiement, à la fois des vendeurs établis et des startups. Celles-ci, qui dans leur ensemble ont levé plus de 300 millions de dollars d'investissements de sociétés de venture capitalisme ».

Selon IDC, l'un des principaux moteurs de ce marché est la disponibilité croissante de données interactionnelles, d'attitude et de comportement à partir de sources telles que les medias sociaux (Facebook, Google+, twitter, ...) et d'autres applications web, et  une volonté de creuser ces données au niveau de leur valeur.

Outre la rareté des outils et du personnel qualifié, un facteur qui devrait inhiber la croissance du marché durant la période de prévision est la concurrence entre les éditeurs Open Source et leurs homologues proposant des logiciels propriétaires, ce qui pourrait conduire à une pression sur les coûts de licences de ces derniers. Cela devrait résulter dans une croissance plus faible que si les projets Open Source ne représentaient pas une si grande proportion de ce marché. 

Photo : Carl Olofson, Vice président chez IDC, pour les logiciels de gestion de l'information (D.R.)

L'amélioration des réseaux passe par l'observabilité

Les « meilleurs » chemins de trafic choisis par les routeurs d'un réseau ne sont pas nécessairement les plus rapides. Pour l'entreprise moyenne, quand on emploie le mot « réseau », c'est généralement pour...

le 02/05/2022, par Tom Nolle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1332 mots

ARM dévoile des designs de référence pour l'IoT

ARM annonce des puces spécialement conçues pour l'Internet des Objets, dont un coeur de microcontrôleur Cortex-M85 pour les boitiers IoT, et un design Corstone-1000 pour le traitement de l'IA à la périphérie....

le 28/04/2022, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 704 mots

Sécurité et analytique complètent l'offre mainframe de Model9

Après la sauvegarde des données mainframe dans le cloud, Model9 ajoute à son catalogue les solutions Shield et Gravity pour la sécurité et l'analyse de ces données. « Pourquoi une jeune start-up en Israël...

le 11/04/2022, par Serge LEBLAL, 1167 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...