Les outils des New-Yorkais pour rester connectés pendant la pandémie

le 20/07/2020, par Sharon Machlis, Computerworld (adaptation Jean Elyan), Utilisateurs, 572 mots

Dans la ville de New-York, le groupe Astoria Mutual Aid Network utilise Slack, Airtable et la géolocalisation pour mettre en relation des personnes avec des voisins susceptibles de leur venir en aide. Le groupe a mis sa solution à la disposition d'autres communautés et se dit prêt à aider pour la mise en oeuvre si nécessaire.

Les outils des New-Yorkais pour rester connectés pendant la pandémie

Au mois de mars, quand l'épidémie de Covid-19 a commencé à faire des ravages dans la ville de New York, plusieurs résidents du quartier d'Astoria ont lancé un groupe pour aider les résidents les plus à risques à faire leurs courses ou à aller chercher leurs médicaments. Mais le réseau Astoria Mutual Aid Network a vite constaté que la logistique pour mettre en relation des personnes qui avaient besoin d'aide avec celles qui pouvaient offrir leur aide était de plus en plus décourageante. Plusieurs membres de l'Astoria Tech Meetup ont décidé d'intervenir pour apporter des solutions. « Il est clair qu'il fallait de nouveaux outils pour offrir d'autres modalités de mise en relation », raconte Peter Valdez, consultant cloud impliqué dans le projet.

C'est la combinaison d'un logiciel open-source compatible avec les tableurs Airtable, avec le logiciel de collaboration Slack et la géolocalisation de Google ou de Mapquest pour trouver automatiquement les bénévoles les plus proches d'une personne demandant de l'aide qui a résolu le problème. Ce logiciel est désormais accessible à d'autres groupes qui souhaitent apporter de l'aide à leurs voisins pendant la pandémie. « Nous avons diffusé le code et nous l'avons documenté dans le but exprès de le rendre accessible à d'autres groupes », a expliqué le consultant Peter Valdez. Un nouveau groupe appelé Astoria Digital a même été créé pour aider d'autres groupes communautaires à utiliser la technologie ayant les mêmes aspirations.

Mise en oeuvre du logiciel

Le système d'Astoria Mutual Aid Network se présente sous deux formes : l'une est destinée aux personnes qui cherchent de l'aide, et l'autre pour celles qui veulent se porter volontaires. Quand une personne dépose une demande d'aide, un bot géolocalise l'adresse, trouve les 10 bénévoles les plus proches et publie l'information sur un canal privé Slack. Ce canal est surveillé par des « dispatcheurs volontaires » qui peuvent contacter les bénévoles localisés par le système et voir lequel d'entre eux est disponible.


De petits groupes de bénévoles, en particulier ceux qui n'ont pas les compétences techniques nécessaires pour déployer la solution, pourraient être intéressés par les modèles de formulaires et de stockage des données Airtable développés par le groupe Astoria Mutual Aid Network. Pour accéder à l'ensemble complet de templates, il faut des comptes et des clés API Slack et Google Maps ou Mapquest ainsi que Airtable. Il faut aussi installer les logiciels Docker, Docker Compose et Make localement. Toutes les instructions d'installation se trouvent dans le fichier README et dans le dossier docs disponibles sur le référentiel Github. Peter Valdez est impliqué dans un autre projet appelé Shipyard qui permet de déployer facilement un fichier Docker Compose en production via Kubernetes. Shipyard est prêt à accueillir d'autres groupes utilisant le logiciel Astorial Mutual Aid Network. « L'équipe qui a développé le projet Shipyard serait heureuse d'aider d'autres groupes communautaires qui souhaitent mettre en place cette solution », a déclaré M. Valdez. Les groupes de voisins qui voudraient créer un service similaire peuvent utiliser le formulaire de contact disponible sur le site web d'Astoria Digital ou envoyer un courriel à team@astoria.digital.

Les outils des New-Yorkais pour rester connectés pendant la pandémie

Dans la ville de New-York, le groupe Astoria Mutual Aid Network utilise Slack, Airtable et la géolocalisation pour mettre en relation des personnes avec des voisins susceptibles de leur venir en aide. Le...

le 20/07/2020, par Sharon Machlis, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 572 mots

Les administrateurs réseaux en mal de reconnaissance

Les administrateurs réseau assurent des fonctions très techniques de gestion et d'évolution  de leurs réseaux. Mais cette notion  s'étend et ils sont confrontés aux exigences pas toujours justifiées des...

le 19/12/2013, par Claire Gerardin, 404 mots

Le déménageur D-MAX place ses outils collaboratifs dans le cloud

La téléphonie et les liaisons très haut débit sont un aspect des choix télécoms d'une entreprise. Quand un patron de PME s'en occupe, il pèse aussi pour que de nouveaux  outils collaboratifs soient mis en...

le 25/11/2013, par Didier Barathon, 481 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...