Les ventes de mobiles redémarrent au 1e semestre 2021

le 30/04/2021, par Fabrice Alessi, Mobiles, 648 mots

Les livraisons mondiales de smartphones ont progressé de plus de 25% au premier trimestre 2021, sans retrouver leur niveau d'avant la crise du Covid-19. Si Huawei ne figure plus parmi les principaux fabricants, les industriels chinois n'en continuent pas moins de peser de plus en plus lourd sur le marché.

Les ventes de mobiles redémarrent au 1e semestre 2021

C'est l'heure du rebond pour le marché mondial des smartphones. Après une légère reprise (+4,3%) entre octobre et décembre derniers, les livraisons de terminaux ont atteint 345,5 millions d'unités au premier trimestre 2021, soit une hausse de 25,5% par rapport aux trois premiers mois de 2020. Ces chiffres, publiés par IDC, sont globalement en accord avec la hausse de 27% des volumes à 347,4 millions d'unités relevée par Canalys. Si la reprise se produit plus rapidement qu'attendu, le marché n'est toutefois pas encore revenu à son niveau du quatrième trimestre 2020. Au cours de cette période, qui a précédé le début de la pandémie de Covid-19 en Chine, le nombre de smartphones commercialisés avait atteint près de 369 millions d'unités.

La pénurie de composants nouvelle menace sur le marché

« Il faut garder en tête que la croissance atteinte tient à une comparaison avec l'un des pires trimestres de l'histoire du marché des smartphones [...] », indique Nabila Popal, analyste chez IDC.  Reste que cette croissance est bien réelle. Par rapport au premier trimestre 2019, les livraisons sont en hausse de 11%, à la faveur du retour d'un cycle de renouvellement des équipements favorisé par la 5G. » Chez Canalys, on estime que la crise sanitaire continue de poser des défis importants aux fabricants, tout en n'étant plus leur principal problème. « L'approvisionnement en composants essentiels, tels que les processeurs, constitue désormais le principal goulet d'étranglement et devrait entraver les livraisons de smartphones dans les trimestres à venir », estime Ben Stanton , analyste chez Canalys.

Les sanctions américaines ont eu raison de l'étoile Huawei

Toutes les régions du monde ont contribué à la progression des ventes de smartphones au premier trimestre 2021. Les plus fortes hausses ont été enregistrées en Asie-Pacifique (hors Japon et Chine) et en Chine. La bonne santé de son marché domestique n'a cependant pas été suffisante pour que le chinois Huawei conserve son rang dans le monde. Après y avoir figuré pendant de nombreuses années, l'entreprise est tout bonnement sortie des top 5 mondiaux des fabricants établis par IDC et Canalys. Elle n'y figurait plus qu'à la dernière place au quatrième trimestre 2020, alors qu'elle avait réussi à occuper la position de numéro un ou deux pendant de nombreux trimestres. La situation dans laquelle l'entreprise se trouve aujourd'hui est la conséquence directe des sanctions prises à son encontre par le gouvernement américain.

Les Chinois captent 35% du marché

Xiaomi et Oppo, deux autres fabricants chinois, ont profité des déboires de leur compatriote. Entre janvier et mars derniers, le premier a enregistré des livraisons en hausse de 64,8%. Elles lui ont permis de consolider sa place de numéro trois mondial avec 14,1% de part de marché (+2,9 points). Les volumes commercialisés par Oppo ont connu une progression équivalente et consolidé aussi sa place de numéro quatre. Le fabricant n'est qu'à 0,7 point de part de marché de Vivo. Ce dernier en capte 10,1% et a pris la place de numéro 5 mondial des smartphones qu'occupait Huawei. En un an, part des entreprises chinoises dans les livraisons mondiales de smartphones est passé de 28 à 35%.

Un Samsung sans relief suivi par un Apple dynamique

Avec la sortie de Huawei des radars, Samsung se déleste de son côté d'un concurrent qui lui disputait et lui ravissait parfois la tête du classement. Désormais numéro un mondial incontesté, le coréen ne navigue toutefois pas dans un ciel sans nuage. Ses ventes n'ont en effet crû que de 28,8% au premier trimestre 2021, soit beaucoup moins que chacun de ses concurrents. Résultat, sa part des livraisons trimestrielles n'a augmenté que de 0,6 points à 21,8%. Apple, son poursuivant, a fait nettement mieux avec des volumes en progression de 50,4%. A un an d'intervalle, la part de marché de la firme à la pomme est ainsi passée de 13,3% à 16%.

Un modem 5G signé Apple en 2023

Selon l'analyste Ming-Chi Kuo de TFT Securities, Apple ne pourra pas livrer de modem 5G maison avant 2023, au plus tôt. Lors de la dernière keynote, Apple a beaucoup parlé de la 5G de l'iPhone 12, mais dans...

le 11/05/2021, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 396 mots

Les ventes de mobiles redémarrent au 1e semestre 2021

Les livraisons mondiales de smartphones ont progressé de plus de 25% au premier trimestre 2021, sans retrouver leur niveau d'avant la crise du Covid-19. Si Huawei ne figure plus parmi les principaux...

le 30/04/2021, par Fabrice Alessi, 648 mots

Très chère facture StopCovid

Cédric O et l'équipe de StopCovid ont fait un point d'étape sur l'application de traçage et les chiffres sont cruels. Presque 2 millions de téléchargements, mais un fort taux de désinstallation. Pire,...

le 23/06/2020, par Jacques Cheminat, 549 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »