OS Mobiles : Windows Phone va progresser fortement d'ici 2017

le 05/09/2013, par Didier Barathon, GSM/3G/4G, 355 mots

Malgré l'avalanche de commentaires critiques sur Microsoft, Windows Phone va progresser nettement. C'est même la principale surprise de l'étude sur les mobiles que vient de publier IDC.

OS Mobiles : Windows Phone va progresser fortement d'ici 2017

Le marché mondial des téléphones mobiles (tous types d'appareils confondus) devrait croître de 7,3% en 2013. C'est nettement mieux qu'en 2012 avec ses 1,2%. Evidemment, les ventes de smartphones se développent fortement, grâce aux smartphones à moins de 200 dollars et aux pays émergents.  Il se vendra en 2013 40% de smartphones en plus qu'en 2012, ce qui fera 1 milliard de smartphones sur l'année. Il y a deux ans, c'était un demi-milliard d'unités. En seulement deux ans, ce segment de marché a doublé. En 2017, les smartphones représenteront la quasi-totalité des ventes de téléphones mobiles dans le monde.

C'est un marché en forte évolution côté OS. D'ici 2013, estime IDC, les parts de marché vont se modifier. Android passera de 75,3% à 68,3%, une légère baisse, sa prépondérance n'est guère entamée. iOS progresse très légèrement de un petit point, à 17,9% contre 16,9%. Windows Phone en revanche va atteindre 10,2% contre 3,9% cette année. BlackBerry est voué à descendre à 1,7% contre 2,7%.

Sur le même sujetNokia / Microsoft : 3) pourquoi un tel accord ?Android sûr de sa 1ère place

IDC évalue les perspectives de chacun des différents OS. Le statut dominant d'Android ne changera pas, même si la maturité du marché va entamer ses parts. La large gamme d'appareils disponibles, le soutien de Google et de sa bibliothèque d'applications de plus en plus étendue assurent son succès. Samsung est le 1er vendeur Android, le retour de Sony et de LG contribuent également à son succès.

iOS reste clairement le n°2, même si le lancement d'iPhones à moindre coût lui ouvre un marché plus large.  IDC estime qu'Apple devrait signer un accord avec China Mobile ce qui lui ouvrirait un marché considérable. Inversement, Apple peut souffrir du prix élevé de ses smartphones.

Windows Phone, lui, va réaliser d'importants gains de parts de marché. Mais Microsoft va devoir conduire lui-même cette progression, maintenant qu'il est séparé de Nokia. Il devra également se porter sur les pays émergents à forte croissance.

BlackBerry enfin devrait diminuer encore, même si ses parts sont déjà très faibles, le BlackBerry 10 lancé en début d'année a été accueilli tièdement.

 (en photo le WindowsPhone HTC S8)

 

 

 

 

 

 

La 6G accapare déjà les équipementiers

La technologie sans fil 6G ne sera peut-être pas disponible avant dix ans, mais l'on sait déjà qu'elle pourrait atteindre des vitesses de l'ordre du térabit, alimenter les appareils mobiles et permettre de...

le 07/04/2021, par Chris Nerney, Network World (adapté par Jean Elyan), 686 mots

Slicing : La virtualisation sans fil pour créer des services 5G et...

Qu'est-ce que le découpage du réseau (slicing) et comment utiliser efficacement la capacité sans fil des opérateurs pour mettre en place des réseaux virtuels qui répondent exactement aux besoins des clients ?...

le 10/02/2021, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1134 mots

5G en toute sécurité pour la SNCF à Nantes

En partenariat avec SFR, la SNCF expérimente depuis un an la 5G à Nantes. Outre un accroissement des débits, cette connectivité ne se fera pas sans cybersécurité. En 2019, la SNCF a lancé une expérimentation...

le 24/11/2020, par Bertrand LEMAIRE, 686 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »