Sprint est-il en train de perdre son pari sur le WiMAX mobile ?

le 27/07/2010, par Benjamin Vauchel avec IDG NS, Opérateurs/FAI, 712 mots

L'opérateur américain Sprint fait face à un sérieux défi en commercialisant des services de données mobiles via un réseau WIMAX mobile en cours de déploiement par son partenaire Clearwire. Ce déploiement pose des questions sur les choix stratégiques de Sprint et de Clearwire alors que le LTE est de plus en plus plébiscité.

Sprint est-il en train de perdre son pari sur le WiMAX mobile ?

Sprint et Clearwire ont-ils fait les bons choix lorsqu'ils sont partis sur le Wimax mobile ? La question se pose de plus en plus à l'heure où les adeptes du LTE gagnent en importance. Le Wimax mobile dispose cependant encore d'une fenêtre de tir si Sprint concrétise ses promesses d'accès de données illimité. Le réseau Wimax mobile de Sprint est en cours de déploiement par Clearwire. Ce dernier est en train de créer un réseau qui couvre les zones les plus denses du marché américain avec 120 millions de points de présence couverts, foyers ou bureaux, cette année.

Mais les nuages noirs s'amoncellent à l'horizon. HTC, le constructeur taïwanais de terminaux a récemment confirmé qu'il rencontrait des problèmes d'approvisionnement pour la fabrication de son terminal  Evo 4G qui doit être le porte étendard de Sprint en termes de Wimax mobile. Un smartphone Samsung fonctionnant en Wimax est attendu pour plus tard dans l'année.

De plus, le Wimax est en train de perdre de l'avance sur le LTE en ce qui concerne le marché américain. Une étude menée par IBM en 2009 montrait que seulement 8% des opérateurs pensaient que le Wimax était décisif pour leur développement sur les cinq prochaines années, contre 67% pour le LTE (la 4G cellulaire).

Selon l'analyste spécialiste du marché des mobiles, Jack Gold, « Il apparait de plus en plus clair que le Wimax va vivre des moments difficiles en Amérique du Nord ». Certains intervenants sont plus durs, à l'instar de Paul DeBeasi analyste du Gartner, qui déclare que le WIMAX mobile est mort : "ni Sprint ni Clearwire n'ont assez d'argent pour tenir face à Verizon et AT&T" qui tous deux plébiscitent le LTE.

Ceci dit, il reste une fenêtre d'opportunité pour Clearwire et Sprint. En effet, une étude récente d'Infonetics démontre que 53% des fournisseurs déploieront du HSPA+ avant de migrer vers le LTE.  Certes, Verizon parle de déployer son réseau LTE d'ici la fin de l'année. Mais l'étude d'Infonetics indique également que ...

Photo : Dan Hesse, le PDG de Sprint (D.R.)



... les deux tiers des opérateurs interrogés parlent de posséder un réseau 4G complet et ouvert commercialement entre 2012 et 2014. Il resterait donc deux ans à Sprint. De plus, une nouvelle version plus robuste et plus rapide du Wimax est attendue d'ici la fin de l'année. Cette dernière pourrait avoir un débit descendant de 100 Mbit/s.

Selon Craig Mathias du Farpoint Group «si le retour sur investissement d'une techonologie a lieu durant la période de son usage alors les coûts de l'opportunité sont acceptables et allez-y, achetez là ! » Selon cet analyste : "le gros problème pour Clearwire, et en conséquence pour Sprint, à court terme, est la couverture et la disponibilité du service, et jusqu'où ils peuvent réellement déployer le réseau, compte tenu de l'argent dont ils disposent."

Mais le vrai test reste à venir, selon Philip Redman, vice-président de la recherche, des services de réseaux et d'infrastructure chez Gartner.  « Sprint connaît une croissance sur ce marché mais ce réseau ne sera réellement testé que quand les grosses agglomérations telles que San Francisco, Boston ou encore New York seront couvertes, plus tard dans l'année. »

Au bout du compte, Clearwire et Sprint ne sont pas mariés au Wimax. L'atout principal de Clearwire n'est pas sa technologie d'accès radio mais plutôt la large bande de spectre radio dont il dispose, lui conférant une grande capacité sur ses marchés en comparaison de Verizon.

Clearwire a récemment indiqué que le LTE est une option qu'il considérerait et si de l'argent peut être trouvé pour être investi dans un réseau LTE indépendant alors Sprint pourrait se retrouver avec deux réseaux, LTE et Wimax2, complémentaires.

En attendant, la volonté de Sprint d'expérimenter de nouveaux modèles tarifaires et de promouvoir son accès de données illimité via le Wimax pourrait être une arme concurrentielle clé à l'heure où AT&T a limité ses accès 3G. De plus, AT&T et Verizon ont annoncé qu'ils entendaient également vouloir limiter leurs accès données en technologie LTE.

Alliance de compétences autour de la 5G privée

À ce stade de la disponibilité de la 5G, les offres combinant un service cellulaire rapide avec des logiciels et du matériel compatibles seraient plus à même d'attirer les adopteurs précoces. Les récents...

le 27/10/2020, par Jon Gold, IDG NS ( adapté par Jean Elyan), 895 mots

Opérateurs et équipementiers misent sur les standards ouverts pour...

Les normes développées par l'Open Radio Access Networks (ORAN) Alliance pourraient permettre de créer des réseaux 5G interopérables pilotés par logiciels et moins dépendants d'un fournisseur unique. Les grands...

le 15/09/2020, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), 904 mots

Les fréquences 5G en détails

Le spectre 5G se répartit en trois grandes bandes de fréquence dont les caractéristiques sont différentes et peuvent influencer la couverture et les stratégies de déploiement. Selon les experts, même si la...

le 27/07/2020, par Jon Gold / Network World (adaptation Jean Elyan), 1130 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...