Sun renforce les fonctions de sécurité et de virtualisation de Solaris

le 12/12/2006, par Elian Cordoue, Sécurité, 227 mots

Sun vient d'entamer la distribution de la version datée novembre 2006 de son Unix Solaris 10. Cette nouvelle mouture, référencée Solaris 10 11/06, se distingue notamment par l'intégration de fonctions de sécurité et de virtualisation, jusque là proposées uniquement en option. En effet, Solaris 10 11/06 embarque directement Solaris Trusted Extensions, un dispositif de sécurité multi-couches permettant d'attacher un profil de sécurité à chaque objet manipulé par le système d'exploitation. Solaris 10 11/06 intègre également la technologie de virtualisation Solaris Containers qui permet de faire fonctionner des applications dans des environnements virtualisés sécurisés. Solaris Containers a été présenté il y a un peu plus d'un an, dans une version limitée aux applications Linux, comme la version 2.0 du projet Janus, qui devrait permettre de faire fonctionner des applications binaires Linux sous Solaris x86 sans modification. L'intégration de l'hyperviseur de Xen à Solaris, annoncée fin juin dernier, n'est pas au menu de Solaris 10 11/06. Elle devrait se concrétiser avec la prochaine mise à jour de l'Unix de Sun, attendue pour le premier semestre 2007. Sun revendique le statut de système d'exploitation le plus sûr jamais conçu pour cette nouvelle version de Solaris 10. Cette dernière est d'ailleurs en train de passer les tests de certification gouvernementale américains sur la base de la spécification EAL (Evaluation Assurance Level) 4+ avec trois profils de protection. Notons que Windows Server 2003 SP1, ainsi que cinq autres produits Microsoft, ont obtenu la certification EAL4+ en décembre 2005.

Surveillance des équipements IoT chez Palo Alto Networks

L'entreprise de cybersécurité Palo Alto Networks ajoute à ses principaux produits de pare-feu une fonction de visibilité et de surveillance des appareils IoT du secteur de la santé basée sur l'apprentissage...

le 06/12/2022, par Jon Gold, IDG NS ( adapté par Jean Elyan), 658 mots

Noname Security lance Recon pour simuler des attaques à distances

Le simulateur d'attaque lancé par Noname Security, une entreprise spécialisée dans les API, est capable de simuler une attaque malveillante externe. Alors que les violations se multiplient et que les...

le 21/11/2022, par Samira Sarraf, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 660 mots

Les start-ups sécurité à suivre en 2023

Récemment créées, les start-ups de cette sélection se sont lancées dans des domaines que la plupart des fournisseurs de sécurité établis n'ont pas encore cherché à investir. Parce qu'elles cherchent à résoudre...

le 14/11/2022, par Jean Elyan avec IDG News Service, 935 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Céline Polo

DRH du groupe iliad

"Nous recrutons dans des métiers en tension, en particulier sur l'infrastructure réseau, pour lesquels il y a...