Un modem 5G signé Apple en 2023

le 11/05/2021, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), Mobiles, 396 mots

Selon l'analyste Ming-Chi Kuo de TFT Securities, Apple ne pourra pas livrer de modem 5G maison avant 2023, au plus tôt.

Un modem 5G signé Apple en 2023

Lors de la dernière keynote, Apple a beaucoup parlé de la 5G de l'iPhone 12, mais dans l'excitation suscitée par cette annonce, une chose n'a pas été relevée : le modem 5G en question n'est pas fabriqué par Apple. C'est l'un des rares composants essentiels de l'iPhone non produit par Apple. Et un nouveau rapport indique que cela ne va pas changer avec les prochains modèles d'iPhone.

Depuis l'année dernière, la firme de Cupertino travaille effectivement sur un modem 5G, suite au rachat, pour 1 milliard de dollars, de l'activité de modems mobiles d'Intel. Grâce à cette transaction, Apple, qui cherche à couper les liens avec Qualcomm, a récupéré des brevets, de la propriété intellectuelle et quelques milliers d'employés. Pour l'instant, c'est encore Qualcomm qui fournit le modem X55 de l'iPhone 12. Et cette situation risque de durer, si l'on en croit l'analyste Ming-Chi Kuo de TFT Securities qui affirme (via MacRumors) qu'Apple n'est pas près de fabriquer son propre modem mobile : « D'après nous, il faudra attendre 2023, au mieux, pour qu'un iPhone soit équipé d'une puce modem 5G conçue par Apple.

Qualcomm obligeait de chercher de nouveaux marchés  Comme les ventes Android sur le marché des mobiles 5G haut de gamme sont léthargiques, Qualcomm va devoir batailler pour gagner plus de commandes sur le marché bas de gamme afin de compenser la perte de commandes d'Apple », a aussi déclaré Ming-Chi Kuo. En perdant Apple comme client, Qualcomm risque de perdre beaucoup plus qu'Intel. Si la décision d'Apple de fabriquer son propre processeur M1 pour le Mac a clairement fait mal au fondeur, l'iPhone est un bien plus gros poisson et représente probablement un pourcentage bien plus important du chiffre d'affaires de Qualcomm. Apple n'a pas caché son intention de ne plus dépendre de Qualcomm, mais c'est la seule entreprise capable de fournir le volume de puces qui réponde aux besoins d'Apple.

La firme de Cupertino était en procès avec Qualcomm qu'il accusait à la fois d'avoir une position dominante et d'appliquer un tarif trop élevé sur les droits de licences. Finalement, Apple a accepté un accord de licence pluriannuel en 2019 quand il est apparu évident qu'Intel ne pourrait pas fournir, comme promis, les modems 5G de l'iPhone 12.

Un modem 5G signé Apple en 2023

Selon l'analyste Ming-Chi Kuo de TFT Securities, Apple ne pourra pas livrer de modem 5G maison avant 2023, au plus tôt. Lors de la dernière keynote, Apple a beaucoup parlé de la 5G de l'iPhone 12, mais dans...

le 11/05/2021, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 396 mots

Les ventes de mobiles redémarrent au 1e semestre 2021

Les livraisons mondiales de smartphones ont progressé de plus de 25% au premier trimestre 2021, sans retrouver leur niveau d'avant la crise du Covid-19. Si Huawei ne figure plus parmi les principaux...

le 30/04/2021, par Fabrice Alessi, 648 mots

Très chère facture StopCovid

Cédric O et l'équipe de StopCovid ont fait un point d'étape sur l'application de traçage et les chiffres sont cruels. Presque 2 millions de téléchargements, mais un fort taux de désinstallation. Pire,...

le 23/06/2020, par Jacques Cheminat, 549 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Olivier Pomel

CEO de Datadog

« Intégrer la sécurité aux projets DevOps est évident »