La 4ème génération de téléphonie mobile - La vision des promoteurs du LTE (Long Term Evolution) - RT GSM/3G/4G

La vision des promoteurs du LTE (Long Term Evolution)

Dossier par Jean Pierre Blettner, 376 mots

Le LTE (Long Term Evolution) apparaît comme l'évolution naturelle des réseaux cellulaires GSM et 3G. Outre des débits plus élevés, le LTE réduit la latence et accroit le nombre d'appels réalisables par cellule.

La vision des promoteurs du LTE (Long Term Evolution) Le suédois Ericsson s'est montré l'équipementier le plus motivé en ce qui concerne la promotion de LTE (Long Term Evolution) lors du salon mondial du mobile de Barcelone.

Son stand rencontrait un réel succès et était pris d'assaut. Un entretien avec Viktor Arvidsson , directeur de la stratégie et du développement de l'activité, a été l'occasion de tracer le calendrier potentiel d'évolution vers le haut débit des réseaux cellulaires 3G actuels. « Les réseaux HSPA actuels délivrent un débit descendant de 7,2 Mbit/s. Il s'agit d'un débit crête, selon la charge le débit réel atteindra 3 ou 4 Mbit/s, voire 30% de ce débit ». L'évolution prévue sur ce type de réseau est l'adoption du concept MIMO (Multiple Input Multiple Output) et de la modulation QAM64, qui permet de transmettre plus d'information sur une même fréquence. Le débit atteignable sera de l'ordre de 42 Mbit/s en 2009.

20 Mbit/s sur les réseaux en 2009

«Ce débit sera disponible commercialement chez Ericsson en 2009. Mais on sera à 20 Mbit/s sur un certain nombre de réseaux, en 2009, par rapport aux 42 Mbit/s théoriques ». Quant à ce qui concerne l'arrivée de LTE, « La disponibilité commerciale est prévue pour la fin de 2009. L'opérateur japonais NTT Docomo a confirmé son engagement vis-à-vis de LTE. La standardisation de LTE est bien partie, le plus gros a été stabilisé ».

Le LTE améliore les débits et l'interactivité

Les atouts de LTE ne sont pas uniquement des débits plus élevés. Un autre avantage est la latence plus faible du réseau. Si la latence des réseaux UMTS était de 150 ms, elle descend à 75 ms en HSDPA, puis à 20 ms en HSPA et enfin, 10 ms en LTE. « Cela permet une meilleure interactivité, et donc convient mieux aux jeux en réseau ». Autre bénéfice selon Ericsson, LTE délivre plus de capacité pour un coût moins élevé. Elle autorisera donc plus d'appels téléphoniques dans les zones déjà saturées de la région Parisienne, par exemple.


Photo : le terminal LTE opérationnel présenté par Ericsson lors du salon mondial du mobile. Le débit prévu était de 25 Mbit/s mais la démonstration a eu lieu à 10 Mbit/s.

Sommaire du dossier