La 4ème génération de téléphonie mobile - La vision des promoteurs du Wimax - RT GSM/3G/4G

La vision des promoteurs du Wimax

Dossier par Jean Pierre Blettner, 500 mots

Le Wimax est déjà une réalité selon ses promoteurs. Et il existe une véritable concurrence qu'il s'agisse des composants, des terminaux ou de l'infrastructure. L'offre devrait être privilégiée par les opérateurs nouveaux entrants des pays émergents.

La vision des promoteurs du Wimax L'américain Motorola s'est fait le champion des réseaux Wimax lors du salon mondial du mobile de Barcelone, même s'il présentait également des démonstrations de LTE.

Décision d'investir il y a trois ans

Une table ronde durant laquelle intervenait Fred Wright, vice président senior de Motorola, en charge des réseaux Wimax et cellulaires a été l'occasion de tracer la feuille de route du Wimax: « Il y a trois ans quand nous avons réfléchi où investir, nous avons pensé que le Wimax était la bonne direction pour nous qui avions inventé le cellulaire. Nous avons alors décidé de fournir une solution de bout en bout,c'est à dire comprenant les composants pour les terminaux mobiles, les terminaux eux-mêmes, l'infrastructure et les CPE (Customer Premises Equipment), même si nous utilisons aussi des composants venant d'autres fournisseurs ».

La pression sur le camp LTE

Motorola revendique 16 contrats Wimax dans le monde. Il cite en particulier le contrat auprès de l'opérateur Wateen au Pakistan, qui a commandé 198 000 CPE Wimax de modèle CPEi300, opérant dans la bande des 3,5 GHz. « Nous avons installé 3000 stations de base, et 36 000 CPE dans le monde en 2007. Le Wimax est une réalité ».

Le Wimax apparaît comme une technologie de sans fil fixe et permet même le transport de la voix. « Cela met la pression sur le camp LTE qui doit accélérer ses développements ».

Selon Motorola, LTE et Wimax sont des solutions concurrentes et des technologies très similaires. Pour le constructeur sûr de lui : « En 2007, nous démontrions la technologie Wimax, en 2008, c'est l'heure du déploiement à grande échelle ».

Photo : le CPEi300 de Motorola présenté lors du salon de Barcelone et commandé à près de 200 000 exemplaires par l'opérateur Pakistanais Wateen, pour opérer dans la bande des 3,5 GHz



75% de logiciels réutilisables

Il y a un an, Motorola a annoncé qu'il fournirait également des solutions LTE. « 75% des logiciels sont réutilisables entre le Wimax et le LTE ». Selon Motorola, en 2015, le marché devrait être séparé entre Wimax et LTE. Actuellement, le Wimax possède entre deux ans et deux ans et demi d'avance sur le LTE qui arrivera vers 2010. Mais LTE rattrapera son retard puis dépassera le Wimax lorsque les opérateurs historiques ayant des réseaux GSM adopteront LTE.

Les standards du Wimax et de LTE pourraient-ils converger ? « Les standards de Wimax ne peuvent pas bouger, on verra l'évolution de LTE, mais il faut voir qu'il y a aussi des questions d'ego derrière cet affrontement entre LTE et Wimax, souligne Fred Wright. Côté déploiements, à part l'opérateur Sprint aux états unis, les opérateurs qui adoptent le Wimax sont de nouveaux entrants. En conclusion, « Nous avons fait en sorte que l' on ne se retrouve pas dans la même situation qu'avec le CDMA où seul Qualcomm fabriquait des composants, martèle Motorola, il y a une véritable offre et une concurrence en matière de Wimax ».

Sommaire du dossier