4ème génération mobile : 2012 le vrai décollage - MWC : les premiers terminaux 4G en images à Barcelone - RT GSM/3G/4G

MWC : les premiers terminaux 4G en images à Barcelone

Dossier par Jean Pierre Blettner avec IDG News Service, 1011 mots

Les premiers terminaux 4G - ou LTE pour Long Term Evolution - présentés au salon mondial des mobiles de Barcelone sont des modems. Samsung, Huawei et ZTE sont aux avants-postes. Ericsson a fait une démonstration de 4G à 49 Mbit/s. La voix sur 4G n'est pas encore à l'ordre du jour.

Le netbook LTE chez Samsung Cliquer sur l'image pour l'agrandir Samsung a présenté l'un de ses netbooks N150 doté d'un module radio LTE. Il reste à voir si ce terminal sera commercialisé ou pas. Le constructeur coréen ne le fabriquera que s'il existe une demande de la part des opérateurs télécoms indique-t-il. Le module radio ne fonctionnera que sur les réseaux LTE et ne sera pas compatible avec les réseaux 3G. Dès lors, il faudra un second modem pour les zones non couvertes par la 4G. Accessoirement, Samsung présentait aussi son modem LTE B3710 qui est déjà bien connu. Il est utilisé par l'opérateur mobile TeliaSonera sur ses (petits) réseaux commerciaux d'Oslo et de Stockholm. Ce modem fonctionne exclusivement en LTE et non en 3G. Cliquer sur l'image pour l'agrandir Photo : Peter Sayer - IDG News Service NTT Docomo lancera la 4G à Tokyo en décembre Cliquer sur l'image pour l'agrandir L'opérateur mobile japonais NTT Docomo - 54 millions d'abonnés - a annoncé qu'il lancerait un réseau LTE (Long Term Evolution) en décembre prochain à Tokyo et Osaka. En 2011, la couverture du réseau sera étendue et des services voix seront ajoutés. L'opérateur nippon va consacrer 3,3 milliards de dollars à ce déploiement sur les cinq prochaines années. "Nous développons un terminal qui peut être utilisé aussi pour la voix, et qui sera lancé en 2011" a confirmé Yousuke Lizuka, de NTT Docomo, lors du salon. L'opérateur mobile travaille conjointement avec NEc, Fujitsu et Panasonic sur les réseaux LTE. Photo : Peter Sayer - IDG News Service Le premier modem LTE de Huawei Cliquer sur l'image pour l'agrandir Le chinois Huawei a présenté son premier modem LTE, le E398 qui opère à la fois dans les bandes de fréquences de 2,6 Ghz et de 900 Mhz. La seconde bande de fréquences permettra d'assurer une large couverture radio pour les opérateurs mobiles (dans les basses fréquences, la propagation du signal radio est plus importante), tandis que la première à 2,6 GHz permet des débits plus élevés. Dès lors la combinaison des deux offre le meilleur des deux mondes, selon l'opérateur norvégien Telenor, l'un des opérateurs qui prévoit de lancer des services LTE commerciaux avant la fin de cette année. Actuellement, la bande des 900 Mhz est employée pour le réseau GSM mais va être aussi ouverte pour le LTE. Le modem E98 permet aussi d'accéder à internet selon la 3G+ (HSPA). Les opérateurs ne s'attendent à disposer que d'une quantité limitée de modems d'ici la production en volumes au début de 2011, selon Magnus Zetterberg, directeur technique de Telenor en Suède. Telenor délivrera des services LTE avec un réseau bâti à partir d'équipements et de modems fournis par Huawei. Photo : Peter Sayer - IDG News Service ZTE commercialisera son modem LTE à la fin de l'année Cliquer sur l'image pour l'agrandir Le chinois ZTE commercialisera son modem LTE, le AL600 à la fin de 2010. Ce modem est développé pour le marché nord américain et fonctionnera dans la bande de fréquences des 700 Mhz que l'opérateur mobile Verizon Wireless utilisera pour son réseau à venir. Ce même modem fonctionnera aussi dans la bande des 2,6 Ghz qui sera la bande de fréquences la plus utilisée en Europe. Ce qui signifie qu'il sera possible d'effectuer du roaming entre les réseaux LTE européens et américains, dès lors que les opérateurs auront signé les accords correspondants. Pour l'heure, TeliaSonera est le seul opérateur qui fournit un service LTE commercial à Stockholm et à a Oslo. ZTE a également indiqué par la bouche de Peter Bredin, avant vente sur les produits LTE pour l'Europe du nord, qu'il travaille sur un hot spot Wifi portable qui permet aux utilisateurs de partager une connexion LTE en utilisant le Wifi. Photo : Peter Sayer - IDG News Service Démonstration du LTE à 49 Gbit/s chez Ericsson : Cliquer sur l'image pour l'agrandir Comme à son habitude, Ericsson a installé le nécessaire au salon Mobile World Congress de Barcelone afin de réaliser des démonstrations de la technologie LTE. L'équipementier suédois a configuré une station de base LTE, ainsi que des serveurs multimédia. La station de base dessert une douzaine de modems LTE afin de réaliser plusieurs démonstrations. Un PC portable doté d'un modem LTE fourni par Samsung (au premier plan, à gauche sur la photo), servait à réaliser des téléchargements de fichiers. Le débit est monté progressivement tandis que le modem et le réseau LTE négociaient les meilleurs paramètres de connexion. Le débit s'est stabilisé à 49 Mbit/s dans le sens descendant. Le test précédent s'était arrêté à 45,2 Mbit/s. Lors du salon, le suédois annonçait même du "LTE à 1 Gigabit/s » . Certes, mais avec le bémol que la démonstration avait lieu à Stockholm (!). A Barcelone on pouvait assister, à 10h ou à 15h, chaque jour, à une présentation vidéo où l'équipementier montrait des captures d'écran "live" de Stockholm affichant le taux de transfert de l'équipement. Cette même démonstration était offerte aux journalistes passant à Kista (un district de la ville de Stockholm) depuis décembre. Photo : Peter Sayer - IDG News Service Ericsson prépare son modem radio LTE-3G multi-fréquences pour 2012 Cliquer sur l'image pour l'agrandir Ericsson est connu pour ses équipements d'infrastructure télécoms mais il vend également des modules radio que l'on peut intégrer aux PC portables et aux netbooks. Lors du salon de Barcelone, Ericsson a fait la démonstration de son futur module radio à la fois 3G et LTE, capable de travailler dans plusieurs bandes de fréquences. Ce module ne sera pas fabriqué en série tant que le LTE ne sera pas un marché de masse, c'est à dire au début de 2012 selon le porte-parole d'Ericsson. Pour 2010, l'énergie d'Ericsson est plutôt concentrée sur la sortie de modules radio HSPA+, délivrant des débits de 21 Mbit/s sur les réseaux 3G. Photo : Peter Sayer - IDG News Service

Sommaire du dossier