Convergence fixe-mobile : les deux scénarios - Le scénario de la convergence bâtie par l'entreprise - RT GSM/3G/4G

Le scénario de la convergence bâtie par l'entreprise

Dossier par Jean Pierre Blettner, 605 mots

Meurthe et Moselle Habitat est l'office de l'habitat départemental pour la Meurthe et Moselle. Il a opté pour la ToIP sur un réseau télécoms IP reliant 9 sites. La convergence fixe-mobile est assurée grâce à des terminaux bimodes GSM-Wifi.

Le scénario de la convergence bâtie par l'entreprise Meurthe et Moselle Habitat est l'office départemental de la Meurthe et Moselle. Il gère 13 000 logements et emploie 280 salariés sur 9 sites.

L'office a déployé une solution de convergence fixe-mobile et de téléphonie sur IP.

Une infrastructure MPLS
avec qualité de service

Côté téléphonie sur IP, c'est un IPBX d'Alcatel-Lucent qui a été installé au siège de l'office des HLM. Il dessert une centaine de postes fixes. Il irrigue également les agences distantes de l'office au travers d'un réseau MPLS opéré par Completel. En tout, 140 lignes sont disponibles.

Le fait le plus marquant est l'usage de téléphones bi-modes Wifi-GSM qui ont été confiés à une quarantaine de personnes. Il s'agit de combinés d'origine Nokia, des modèles E61i et E51i, dont certains sont également munis de la messagerie Blackberry en mode push.

Des appels mobiles via Wifi
depuis les locaux

Ces mobiles Nokia acceptent à la fois une téléphonie GSM classique en extérieur et d'autre part une téléphonie en mode IP sur Wifi, lorsqu'ils sont dans les bureaux de l'office. Ce qui permet aux collaborateurs de téléphoner à moindre coût en passant soit par le RTC classique grâce à l'IPBX d'Alcatel, soit d'emprunter le réseau de données MPLS de l'office afin de joindre une personne elle-même présente sur un site distant.

Réduire le coût des appels mobiles
« Nous avons mis cela en place car nous avions réalisé un audit des coûts télécoms et nous nous sommes aperçus que de nombreux appels étaient passés entre nos équipes via leur téléphone cellulaire alors que les personnes étaient présentes dans nos murs, ce qui revenait nettement plus cher que d'appeler via les lignes fixes » commente Hugues Bourgoin, responsable informatique de Meurthe et Moselle Habitat.

Hugues Bourgoin a présenté la convergence fixe-mobile réalisée grâce à des téléphones bi-modes GSM-Wifi chez Meurthe et Moselle Habitat lors de la journée convergence et mobilité organisée par CIO le 27 Janvier.

Les diapositives détaillées de présentation de l'installation de convergence sont disponibles ici.

Les appels GSM sont donc remplacés par des appels Wifi et IP. Les utilisateurs ont un numéro de téléphone unique pour leur ligne Wifi ou GSM.



Des effets de bord
Cela fonctionne tout à fait correctement. Quelques effets de bord étonnants surviennent. Par exemple, lorsqu'un appel arrive sur un combiné GSM/Wifi, si la personne décroche en Wifi ou sur son téléphone fixe, la messagerie du GSM enregistre un appel manqué en absence. « Si on reçoit plusieurs appels de ce type dans la journée, cela signifie le soir qu'il faut faire le tri sur son mobile entre les appels réellement manqués et ceux que l'on a en fait pris en Wifi ou sur son fixe » prévient Hugues Bourgoin.

Le mobile Wifi-GSM
est un poste du réseau

Autre cas : « Imaginons que l'on veuille éviter ce genre de problème et que l'on coupe son GSM. Dans ce cas, lorsqu'un appel arrive, c'est la messagerie du mobile qui décroche la première. Ce qui ne résout pas la question » déplore Hugues Bourgoin. Parmi les atouts, on relèvera par ailleurs, la possibilité d'utiliser son GSM comme un téléphone de bureau, avec la disponibilité des numéros courts internes, le transfert d'appel que l'on gère depuis son téléphone mobile via une séquence de touches au clavier.

Un petit logiciel installé sur le mobile et fourni par Alcatel permet cela. L'office a également déployé la solution de messagerie unifiée d'Alcatel, mais n'utilise pas la messagerie instantanée ni le serveur de présence.

Sommaire du dossier