Des équipes terrain munis de terminaux mobiles durcis - La poste britannique opte pour 25 000 terminaux mobiles GPRS -

La poste britannique opte pour 25 000 terminaux mobiles GPRS

Dossier par Jean Pierre Blettner, 197 mots

La poste britannique vient de passer un contrat pour 25 000 terminaux mobiles durcis. Ils permettront, entre autres, de saisir la signature des destinataires de plis recommandés et de la transmettre par GPRS.

La poste britannique opte pour 25 000 terminaux mobiles GPRS La poste royale britannique assure outre-Manche des services de livraison du courrier et de paquets. Elle vient de signer un contrat pour 25 000 terminaux portables durcis.

« Nous avons conduit une série de tests, à la fin 2007, afin d'étudier l'adéquation, la compatibilité et les avantages d'un terminal portable, pour notre personnel comme pour nos clients. Leurs réactions ont été extrêmement positives, décrit Robin Dargue, DSI du Royal Mail Group.

La Royal Mail livre en moyenne 80 millions d'éléments par jour, à 28 millions d'adresses au Royaume-Uni. Le terminal portable retenu devrait améliorer la gestion des signatures pour ses services de suivi du courrier, comme pour les services de livraison spéciale et de recommandés, un processus actuellement réalisé sur papier.

Désormais, la signature du destinataire se fera sur l'appareil portable. Elle sera transmise par le réseau cellulaire GPRS. Cela permettra à l'expéditeur de s'assurer de la livraison et de vérifier la signature, dans les 15 minutes, après la livraison. Le terminal retenu est le modèle d'ordinateur mobile CN3 de la société Intermec.

Sommaire du dossier