Le software-defined security (SDS) convient aux environnements virtualisés - Simplifier les environnements - RT Sécurité

Simplifier les environnements

Dossier par Bob Violino, CSO, 199 mots

Deux témoignages d'experts expliquent la simplification née de l'utilisation d'un SDS. Ceux de  de Richard Sillito et du consultant Dan Kusnetzky.

Simplifier les environnements Moins de moyens de couplage entraîne moins de dépendance, explique Richard Sillito, ce qui signifie moins de changements et une réduction des coûts globaux. "La simplicité vient aussi de l'automatisation, les choses les plus simples deviennent aussi les plus faciles à automatiser. Tout ce qui peut aider à simplifier les environnements informatiques et la sécurité procure aujourd'hui un grand avantage".

«Nos environnements informatiques sont devenus très complexes et les tendances à l'utilisation de dispositifs intelligents portables, largement distribués, sont tout simplement susceptible d'en augmenter la complexité», souligne  pour sa part Dan Kusnetzky, analyste et fondateur de la Kusnetzky Group LLC.

«Avec autant de terminaux ou de services mobiles, les organisations doivent avoir les moyens de verrouiller facilement l'accès à tous les composants, même s'ils sont virtualisées et même si ces éléments se déplacent d'un hôte à un autre ou bien d'un centre de données à un autre», explique Dan Kusnetzky. "Les approches traditionnelles de sécurité nécessitent que tous les composants soient à l'arrêt. A l'inverse, les outils de sécurité d'aujourd'hui doivent être aussi agiles que l'environnement informatique d'aujourd'hui."

Sommaire du dossier