SDN : quelles différences entre le NSX de VMware et l'ACI de Cisco ? - Les critiques de NSX - RT Cloud / Virtualisation

Les critiques de NSX

Dossier par Ethan Banks, adaptation Didier Barathon, 324 mots

La plate-forme en impose, mais les critiques existent aussi pour NSX que ce soit sur le manque de communication avec le matériel de commutation ou pour le prix de licence.

Les critiques de NSX Malgré une plate-forme de virtualisation de réseau robuste et un parc clients issu du rachat de Nicira, NSX a ses détracteurs. Une préoccupation majeure, exprimée par la communauté des ingénieurs entourant NSX porte sur le manque de communication entre NSX et le matériel de commutation de réseau, en s'appuyant fortement sur la capacité de vSwitch à programmer et remplir les objectifs de virtualisation de réseau.

Alors que VMware a fait de son mieux pour contredire cette objection, le fait demeure que NSX n'a tout simplement pas d'aperçu spécifique de l'ensemble du matériel composant le réseau, ce qui a des répercussions sur  tout : de l'ingénierie du trafic à l'isolation des pannes et à la répartition des charges. Cela ne signifie pas que NSX n'a pas connaissance du réseau physique, mais plutôt que la plupart  de ce que fait NSX devrait l'inclure.

NSX peut aider les administrateurs

Le blog officiel de VMware l'explique en profondeur en soulignant que NSX peut aider les administrateurs à se mettre dans la bonne direction, pour résoudre un problème d'applications, y compris si ce problème est lié au réseau physique. Mais pour NSX, le réseau de sous couche physique est en grande partie un cloud où les paquets entrent d'un côté et sortent de l'autre.

En plus de la critique du matériel réseau, les premiers rapports des cabinets conseils examinant NSX citent son prix comme étant une barrière à son expansion. VMware est détenu à 80% par EMC, ils ne sont pas étrangers au système complexe et couteux de licences qui fait tiquer beaucoup de monde, NSX ne fait pas exception. Cela dit, au sein de VMware, on avoue être conscient des préoc-cupations des clients dans ce domaine et souhaiter éviter une nouvelle « vTax », il suffit d'être un peu à l'écoute des clients.

Sommaire du dossier