Green IT : l'informatique poussée au vert permet des économies - Nature & Découvertes : l'informatique au service du développement durable - RT Infrastructure

Nature & Découvertes : l'informatique au service du développement durable

Dossier par Emmanuelle Delsol, 691 mots

La chaîne de magasins Nature & Découvertes est née de l'envie de mettre la nature à portée de tous. L'entreprise a réduit l'impact environnemental de son informatique et la met au service du développement durable.

La chaîne de magasins Nature & Découvertes a été certifiée ISO 14001 en 2006. Ce cadre normatif permet à une entreprise d'établir ses objectifs en intégrant les impacts environnementaux. Un responsable du développement durable a alors été nommé par service. Et à la DSI, un responsable est chargé de sensibiliser les équipes aux lois et bonnes pratiques. Résultat, en 2006, la DSI s'est attaquée aux impressions. Quasiment toutes les imprimantes individuelles ont été supprimées.

Des modèles multifonctions (imprimante, copieur, fax) les remplacent, à raison d'un pour trente personnes, afin de réduire les consommations électriques. Ces équipements couleurs sont paramétrés par défaut en noir et blanc pour consommer moins d'encre. Finis aussi les listings de chiffres d'affaires fournis chaque matin aux commerciaux. Les fichiers sont transmis par email.

Si bien, et alors que quatre nouveaux magasins ont été ouverts, que Nature & Découvertes avec 70 boutiques et 1000 employés ne consomme plus que 3,3 tonnes de listings contre 3,9 en 2006, et 7,2 tonnes de papier en ramettes contre 7,5 en 2006.

De même, afin de limiter les déchets électroniques, l'entreprise passe au crible les matériels qu'elle achète, leur consommation électrique et leur mode de refroidissement. Le multi-usages est privilégié. "Par magasin, nous avions une imprimante jet d'encre couleur, une imprimante matricielle, un fax et une imprimante laser. Nous les avons remplacés par une Laser multifonctions", indique Marie-Claude Poelman, la DSI. Pour limiter la pollution matérielle, Nature & Découvertes prolonge également certains matériels entre 48 et 60 mois contre 36 précédemment.

Cette philosophie « Green IT » s'était concrétisée dès 2005. La société avait opté pour le constructeur le plus « vert », bien que plus cher, pour remplacer ses caisses en magasin. Certifié ISO 14001, Wincor Nixdorf avait aligné les bons points : éco-fabrication, recyclage des rebuts métalliques, caisses sans peinture (et sans solvants) et packaging réduit.

Le système d'information de Nature & Découvertes aide également à sa stratégie de développement durable. Début 2007, l'entreprise a nommé une responsable afin de mesurer les impacts environnementaux de son activité. Sans surprise, les transports arrivent en tête pour la pollution. Afin de réduire le nombre de trajets des camions, il est alors conseillé aux acheteurs d'optimiser leur remplissage en commandant par exemple 1000 unités d'un produit même s'ils n'ont besoin que de 900 pièces. Un nouveau paramétrage de l'ERP a été effectué pour cela. Toujours pour réduire les déplacements, les formations se déroulent par modules de quatre jours et non d'une journée. "Cela impacte l'organisation et les plannings des magasins", note Marie-Claude Poelman. Un nouveau système de gestion des ressources humaines sera donc déployé en janvier 2009. Enfin, pour les déplacements quotidiens, les notes de frais dites « CO² » apparaissent. "Je suis allée voir un fournisseur à 40 kms avec ma Prius, ce qui a coûté 0,19 kg de CO²", illustre Marie-Claude Poelman. Ces notes de frais s'appuient sur des tableaux de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie.

De 2006 à 2007, l'impact CO² des déplacements des personnels a augmenté de 6% du fait de la formation des employés des nouveaux magasins. L'empreinte carbone du transport de marchandises, en revanche, a baissé de 8%. On citera, par ailleurs, le test de la virtualisation sous VMware des serveurs des magasins. Quant aux vingt serveurs de la salle informatique, ils pourraient aussi être virtualisés ou externalisées car ils ne sont utilisés qu'à 20%. Vers 2011, une GED devrait réduire le volume de stockage et faciliter l'usage de documents dématérialisés. Enfin, Marie-Claude Poelman rappelle que pour tout projet « Green », il faut communiquer auprès des utilisateurs et démontrer le retour sur investissement à la direction générale.

La gestion optimisée des
commandes dans l'entrepôt

Le projet le plus imposant aura concerné les entrepôts. Un module de l'outil de gestion de la chaîne logistique maison a nécessité huit mois de redéveloppement. Auparavant, le listing des commandes des magasins était imprimé chaque matin avant que le contrôleur de l'entrepôt ne répartisse les commandes entre les préparateurs. En 2007, ces derniers ont disposé de terminaux wifi. Le contrôleur répartit les commandes en temps réel depuis son PC vers ces appareils. Il réajuste la répartition à tout moment et optimise le remplissage des camions.

Sommaire du dossier