Spécial Mobile World Congress 2014 - Sécurité : le ByOD et Edgard Snowden en vedette - RT Mobiles

Sécurité : le ByOD et Edgard Snowden en vedette

Dossier par IDG News Service, 770 mots

Si la sécurité est naturellement un thème de plus ne plus fort de l'utilisation des mobiles mobiles, le Mobile World Congress a sans doute déçu avec peu d'annonces et beaucoup de redites.

Sécurité : le ByOD et Edgard Snowden en vedette

Le BlackPhone disponible en juin pour 629 dollars

Le patron de Geekphone, une start up suisse n'était pas peu fier de présenter à Barcelone son smartphone ultra sécurisé. Il est basé sur « PrivatOSD » une version sécurisée renforcée d'Android. Il est basé sur la technologie de l'américain Silent Circle, dont l'un des fondateurs, Phil Zimmermann est à l'origine du système de chiffrement à clé PGP. C'est donc l'alliance entre un fabricant de smartphone et un champion de la sécurisation et de la protection de la vie privée.

Pour que le système marche, il faut soit que les interlocuteurs aient chacun un BlackPhone, soit que l'un soit équipé de cet appareil et l'autre d'un smartphone disposant de SilentCircle. Phil Zimmerman estime qu'on peut utiliser SilentCircle sans un terminal BlackPhone, mais que cela est moins sécurisant.

Non sans humour, les fondateurs de la société rendent hommage à Edgar Snowden, "Il a été formidable pour nous», après les révélations qui ont été publiés dans les journaux depuis juin dernier". Nous avons vu des pointes directes de ventes grâce à Snowden. Le smartphone Blackphone sera vendu directement par la société ou par les opérateurs mobiles.  Le seul qui a été annoncé est celui de KPN Mobile aux Pays-Bas. Le téléphone dispose d'un écran de 4,7 pouces, 16 Go de stockage interne, un processeur 2GHz, un appareil photo 8 mégapixels et le LTE. Il sera disponible pour 629 dollars à partir du mois de juin prochain.

Une station de base dans un sac à dos !

Avez-vous déjà connu une journée  où la couverture cellulaire est si mauvaise que vous auriez bien aimé avoir une station de base sur le dos ? La Fondation Vodafone vient de présenter un tel dispositif  (de quoi garder les accros à l'iPhone heureux et un peu moins irritables !).

Le Réseau instantané Mini , annoncé lors du salon Mobile World Congress à Barce-lone, est en fait une petite cellule de base dans un sac à dos qui est conçu pour permettre aux employés des ONG télécoms de venir sur les zones sinistrées et de rétablir le service. Ce sac pèse 11 kg et peut être transporté comme bagage à main sur les vols commerciaux. Le personnel non technique peut lui aussi déballer le sac et mettre en place les éléments pour re-démarrer le service.

Cette petite cellule portable peut fournir une couverture GSM 2G sur un rayon de 100 mètres et transporter jusqu'à cinq appels vocaux à la fois, ainsi que des SMS. Elle se connecte au reste du monde par satellite. Le système peut également assurer les services monétique  par mobile utilisés dans certains pays en développement.

La Fondation Vodafone a mis au point une cellule de 100 kg qui prend quatre va-lises, mais offre un rayon d'action plus large jusqu'à 5 kilomètres. Il a utilisé ce sys-tème aux Philippines après le Typhon Haiyan en novembre dernier. Le déploiement de deux réseaux instantanés dans les 24 heures a permis d'aider les opérateurs locaux à rétablir le service dans une zone particulièrement touchée par la tempête. Au cours de 29 jours, ces cellules ont transporté 1,4 million de messages texte et 443 288 appels vocaux.

Vodafone Espagne, Huawei Technologies et l'ONG Télécoms Sans Frontières (TSF), basée à Pau en France, ont travaillé ensemble pour développer le réseau instantanée Mini.

Trend Micro insiste sur la sécurité mobile

La Pdg et co-fondatrice de Trend Micro, Eva Chen, était au MWC pour présenter aux administrateurs informatiques trois nouvelles offres et mettre l'accent sur la sécurité mobile. « 2014 verra un pic dans les attaques sur la mobilité », a souligné Eva Chen, « le nombre de menaces ciblant uniquement Android devrait passer à 3 millions. Le cloud et le Byod seront également des vecteurs d'attaques. C'est un risque majeur pour les données sensibles des utilisateurs et de leurs entreprises». Les chercheurs des TrendLabs avaient prédit que les malwares Android dépasseraient le million fin 2013, ce qui est arrivé, les malware pour PC avaient mis dix ans pour atteindre ce chiffre.

La patronne de Trend a donc présenté trois nouveautés. Safe Mobile WorkForce doit permettre aux utilisateurs d'accéder à leurs données en situation de mobilité à partir de tout terminal. Le Trend Micro Mobile Security sécurise les données des utilisateurs qu'ils soient sur Android, sur iOS ou sur Kindle. Une solution qui traite la navigation web, les paramètres des comptes sociaux et protège contre les pertes de données en cas de vol. Enfin, Mobile App Reputation est un service automatique d'évaluation des applications mobiles afin d'identifier la présence de malwares et de neutraliser les menaces lors des téléchargements.

Sommaire du dossier