Une nouvelle race d'OS, les micro OS, pour le cloud et les conteneurs - Rancher OS - RT Cloud / Virtualisation

Rancher OS

Dossier par Nigel Poulton, InfoWorld, 204 mots

Le moins connu de tous, RancherOS  (de Rancher Labs) est totalement basé sur le cloud et l'intégration de conteneurs.

Rancher OS

Pour commencer, il pèse seulement 20 MB, ce qui pour une plate-forme de serveurs cloud optimisée, est impressionnant. Mais l'élément le plus intéressant est qu'il intègre Docker.


Revenons en arrière une seconde. CoreOS, Atomic Host, Snappy Ubuntu Core, et Project Photon : tous partent d'un noyau Linux, démarrent un tas de services du système, puis superposent une exécution de conteneurs sur le dessus. RancherOS adopte une approche différente. Après avoir démarré sur le noyau Linux, il génère une instance spéciale (appelée  system-docker)  et commence tous les services système comme des conteneurs. Avec RancherOS, le noyau Linux est d'abord un petit programme d'amorçage (bootstrap) puis génère un système docker. Ce processus obtient le process PID 1 et est responsable du démarrage de tous les process liés aux systèmes en tant que conteneurs (comme udev et syslog).

Il n'y a pas de doute que RancherOS est une approche intéressante et extrêmement innovante pour la construction de systèmes d'exploitation cloud optimisé. Sans parler du fait qu'il est le plus petit des micro systèmes d'exploitation que nous avons examinés, tout en étant le plus étroitement intégré à un moteur de conteneur (Docker).

Sommaire du dossier